ideal investisseur
La synthèse de l'actualité économique et patrimoniale
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie numérique

Comment acheter du Bitcoin ou des cryptomonnaies ?

Avec l'envolée du Bitcoin, le grand public a découvert qu'il était possible de s'enrichir en investissant dans les cryptomonnaies. Si l'activité reste parmi les plus risquées, les particuliers sont de plus en plus nombreux à vouloir tenter l'aventure. Voici comment acheter des Bitcoins ou d'autres cryptomonnaies.

Par | Publié le 14-04-2021 12:40, Mis à jour le 19-04-2021 14:30
Photo : Adobe Stock  

Spécificités de l'investissement dans les cryptomonnaies

La progression faramineuse de la valeur du Bitcoin fait les gros titres des médias. Lancée au début des années 2010, la cryptomonnaie valait quelques centimes. 10 ans plus tard, elle culmine de façon presque insolente à près de 53.000 euros.

Mais il ne faut pas oublier que sa progression n'a pas été linéaire : nombreux sont ceux qui ont perdu de l'argent, victimes des violents mouvements à la hausse et à la baisse de la cryptomonnaie star. Même si la valeur d'un Bitcoin atteint des sommets, une chute brutale, à l'image de l'éclatement de la bulle Internet des années 2000, n'est pas à exclure.

En préambule, il est donc important de rappeler que l'investissement dans les cryptomonnaies reste un pari sur leur capacité à s'intégrer dans notre quotidien en tant que moyen de paiement. Aujourd'hui, leur utilisation reste très marginale, leur encadrement juridique incertain, et leur valeur très spéculative. De même, si certaines finissent par émerger, d'autres disparaîtront, faisant perdre l'intégralité des sommes investies au passage. La prudence incite à diversifier, et à ne miser que des montants dont la perte n'affecterait ni les projets, ni le niveau de vie.

>> A LIRE : 10 cryptomonnaies alternatives au Bitcoin à suivre en 2021



Investir sur une plateforme spécialisée

A ce stade, les banques ne proposent pas à leurs clients d'ouvrir un portefeuille de cryptoactifs, comme elles le font pour les produits financiers au travers de comptes titres ou de PEA. De même, le secteur n'est pas réglementé. Aussi, le parcours pour acheter des cryptomonnaies n'est pas intuitif, et les arnaques restent nombreuses. La prudence est donc de mise lors du choix de l'intermédiaire.

Le plus simple pour acheter des Bitcoins ou investir dans les cryptomonnaies est de passer par une plateforme spécialisée reconnue. Les intermédiaires proposant ce service sont assez nombreux sur Internet. Quelques-uns se détachent par leur popularité et leur sérieux. Ils fonctionnent de la même manière que les plateformes boursières, permettant d'acheter ou de vendre un certain nombre de cryptos depuis leur site internet ou leur application mobile.

A l'entrée, chacune demande de montrer patte blanche : pour investir, il vous faudra passer par la procédure de « KYC », ou « Know Your Customer », qui consiste à prouver son identité. Ne soyez donc pas surpris lorsqu'il vous sera demandé de télécharger une pièce d'identité.

Enfin, il est à noter que certaines banques peuvent freiner le paiement par carte bancaire sur les plateformes de cryptomonnaies. Les mesures de protection contre les fraudes sont souvent renforcées, et c'est tant mieux. En cas de blocage, il ne faut pas hésiter à contacter son service client.

Voici 3 des principales plateformes grâce auxquelles il est possible d'acheter des cryptomonnaies.

>> A LIRE : Paypal, Boursorama, Visa... Un pas de plus vers la démocratisation des cryptomonnaies


Kraken : des frais bas

Kraken, fondée en 2011 aux États-Unis, était la principale plateforme d'échange de cryptomonnaies jusqu'à récemment. Disponible en grande partie en français, l'ouverture d'un compte y est rapide et simple. Plusieurs niveaux de vérification d'identité sont proposés, permettant de déposer ou retirer plus ou moins d'argent. En téléchargeant sa carte d'identité et son justificatif de domicile, il est possible, en quelques minutes, de virer des fonds et de procéder à ses premiers investissements.

Le virement SEPA est gratuit et instantané (si votre banque de le permet). Les virements SWIFT sont facturés entre 3 et 5 euros. Attention, si vous opter pour un virement, il vous sera demandé de bien préciser la référence indiquée par la plateforme afin que l'argent puisse être directement rattaché à votre portefeuille virtuel.

Il est aussi possible d'acheter des cryptomonnaies par carte bancaire, mais dans ce cas les frais sont exorbitants (3,75% du montant déposé). A l'inverse, le reste des frais de transaction sur Kraken sont parmi les plus bas du marché. Les points négatifs de la plateforme sont un service client qui peut parfois être assez lent, et une interface qui peu sembler contre-intuitive.

>> A LIRE : Bitcoin : malgré ses records, la crypto n'est pas une « monnaie »


Binance : pour « trader » des cryptomonnaies

Fondée en Chine en 2017 au moyen d'une ICO, la plateforme Binance a rapidement réussi à s'imposer en devenant le premier courtier en cryptomonnaies au monde. Elle en propose une palette très diversifiée. Pour commencer à acheter, il faut passer par une vérification d'identité assez stricte, avec envoi d'un document officiel et reconnaissance faciale. Une fois le profil validé, les fonds peuvent être envoyés par virement SEPA (gratuit) ou par carte bancaire (1,8% de frais).

Les strates de vérification sont nombreuses pour assurer la sécurité. Il faut dire que la plateforme a été victime d'un piratage il y a quelques années, et avait dû rembourser les pertes à ses utilisateurs.

Binance a l'avantage d'offrir des frais assez bas adaptés à l'achat-revente, et de proposer un système de parrainage avantageux. Son service clients est aussi très réactif. On regrette toutefois l'impossibilité de supprimer son compte.

>> A LIRE : John Hamon lance sa propre monnaie, dans un projet artistique et cryptomonétaire


Coinbase : une interface très simple d'utilisation

Autre référence dans le monde des cryptomonnaies, Coinbase est une plateforme adaptée aux débutants dont l'interface est très intuitive. Créée aux États-Unis en 2012, elle est aussi l'une des plus importantes du marché. Sa simplicité d'utilisation permet d'effectuer des opérations rapidement, et d'envoyer des fonds par virement et carte bancaire. Là encore, les investisseurs passent par un processus de vérification d'identité avant de pouvoir investir, mais aussi pour retirer des fonds.

Le nombre de cryptomonnaies qu'il est possible d'acheter est cependant limité. La crypto Polkadot est par exemple absente de l'offre.

Les frais sur les opérations peuvent aussi être assez élevés (3,99% sur les achats par carte bancaire, commission fixe entre 0,99 et 2,99 euros pour les ordres inférieurs à 200 euros et 1,49% au-delà...). La plateforme Coinbase est donc déconseillée à ceux qui veulent « trader » en procédant souvent à des achats et reventes. Enfin, des problèmes de connexion en cas d'emballement du marché sont souvent relevés par les utilisateurs.

Acheter des cryptomonnaies en point de vente

Pour acheter des Bitcoins ou d'autres cryptomonnaies, les particuliers peuvent également s'adresser à des spécialistes dans des points de vente spécialisés. L'avantage est de pouvoir bénéficier d'explications et d'un accompagnement. A Bordeaux, on peut par exemple citer le Comptoir des cybermonnaies, dont nous avions réalisé une interview.

Sécuriser ses cryptomonnaies sur un Ledger

Lors de l'achat de Bitcoins ou d'autres cryptomonnaies sur une plateforme, les actifs sont stockés dans un portefeuille « virtuel ». Pour plus de sécurité, il est possible de les transférer sur un portefeuille « physique », également nommé « hardware wallet ». L'avantage est de pouvoir sécuriser ses cryptomonnaies sur un support qui n'est pas connecté à Internet, et qui reste à l'abri d'un éventuel piratage.

Le plus connu est commercialisé par la société française Ledger. Connecté en Bluetooth à l'application Ledger Live (disponible sur mobile et ordinateur), le terminal ressemble à une clé USB. Il est possible d'y transférer les cryptomonnaies achetées sur une plateforme.

La sécurité est le maître-mot : pour se connecter aux données, il est nécessaire d'entrer un code PIN ainsi qu'une série de 24 mots que seuls l'utilisateur connaît. Ces éléments servent aussi à récupérer les données si la clé est cassée ou perdue. Mais attention, l'écueil à éviter est de perdre ces identifiants, sans quoi il sera impossible de récupérer les cryptomonnaies : l'argent sera alors définitivement perdu.

Depuis peu, il est aussi possible d'acheter des cryptomonnaies directement grâce à l'application Ledger Live. Mais pour le moment, les frais d'achat sont assez élevés (4,5% par carte bancaire, 1,7% par virement), et le nombre de cryptomonnaies disponibles est limité.

Suivre les évolutions de la valeur des cryptomonnaies

Comme pour les titres boursiers, le prix des cryptomonnaies fluctue en fonction de l'offre et de la demande. Les variations peuvent être très élevées et rapides, à la hausse comme à la baisse. De plus, ces évolutions ne s'arrêtent jamais, contrairement aux marchés financiers qui ferment la nuit et le week-end.

Le cours du Bitcoin et des autres cryptomonnaies peut être suivi sur la majorité des plateformes d'achat, mais aussi sur des applications spécialisées comme Investir.com ou CoinMarketCap. En un coup d'oeil, elles permettent de prendre connaissance des tendances et fluctuations des principales cryptomonnaies. Il est également possible de personnaliser des « Watchlists » pour en surveiller certaines.


Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !



S'abonner à la newsletter