ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Prix du carburant : quelle est la part des taxes ?

| Publié le 20-09-2019 19:16 |
Prix du carburant : quelle est la part des taxes ?
Crédit(s) photo(s) :  

Le prix du carburant est un sujet sensible. A la fin de l'année 2018, c'est son augmentation qui avait déclenché la crise des gilets jaunes. Si le coût du pétrole brut peut bondir en cas de tensions internationales, plus de 60% du prix à la pompe provient des taxes.

2 tiers de taxes, 1 tiers de matière première

Une des composantes du prix du carburant est le coût du pétrole brut, c'est-à-dire celui de la matière première. Il représente moins de 30% du prix d'un litre d'essence. Viennent ensuite le coût du raffinage (le procédé par lequel le pétrole brut devient un carburant utilisable), celui de son transport et de sa distribution. Ces étapes pèsent pour environ 10% du prix.

Le reste du prix provient des taxes. La TICPE, Taxe Intérieure de Consommation des Produits Énergétiques, est un montant fixe en euros, que perçoit l'État pour chaque litre vendu. Il est fixé chaque année par les lois de finance, et varie en fonction des régions et du type de carburant.

Pour un litre d'essence vendu 1,498 € en région parisienne, la TICPE représente 0,7004 €, soit près de 47% du prix du carburant. A cela s'ajoute la TVA à 20%, qui s'applique non seulement au produit (pour 0,11 €), mais également à la TICPE (0,14 €).
Le montant global des taxes sur un litre d'essence s'élève donc à 0,95 €, soit 63,4%.

Les montants de la TICPE sont inchangés par rapport à 2018, mais ont nettement augmenté depuis 2012, notamment sur le gazole.
Selon la loi de Finances pour 2019, la TICPE devrait rapporter 7,2 milliards d'euros à l'État en 2019.


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


La fronde de l'UFC – Que Choisir

L'association de consommateurs UFC - Que Choisir vient de demander à l'État de supprimer la TVA sur les taxes. Selon elle, il s'agit d'une « double peine fiscale », qui provoque un surcoût de 14 centimes par litre pour l'essence et 12 centimes pour le diesel. Sur un plein de 50 litres, le surcoût représente entre 6 et 7 euros. « Exigeons l'arrêt de cette aberration fiscale, aussi injuste que coûteuse », explique l'association, qui a lancé une pétition pour soutenir sa demande.

Les stations-service sont libres de pratiquer les tarifs qu'elles veulent
En France, le prix du carburant est fixé librement par les stations-service. Chacune peut ajuster ses prix en fonction de ses coûts et de la marge qu'elle souhaite pratiquer. Le carburant est par exemple un produit d'appel pour les supermarchés : ils comptent sur des tarifs très bas pour attirer des clients dans leurs magasins.


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site