ideal investisseur
La synthèse de l'actualité économique et patrimoniale
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Économie numérique

L'État mettra 611 Bitcoins aux enchères le 17 mars

Près de 500 lots allant de 0,11 à 20 Bitcoins vont être vendus sur le site Interenchères.com le 17 mars. La mise à prix commencera à 60% de leur cours du jour.

Par | Publié le 08-03-2021 13:02, Mis à jour le 12-03-2021 15:02
Photo : Adobe Stock  

Une vente qui pourrait rapporter 25 millions d'euros à l'État

Pour la première fois, l'État français va mettre des cryptomonnaies aux enchères. 611 Bitcoins, issus d'une saisie judiciaire prononcée en septembre 2020 ans le cadre d'une affaire de cybercriminalité, seront mis en vente le 17 mars prochain sur le site spécialisé Interenchères .com.

L'ensemble est découpé en près de 500 lots, allant de 0,11 à 20 Bitcoins. Les enchères commenceront à 60% de la valeur qu'aura 1 Bitcoin sur le marché ce jour-là. A l'heure où nous écrivons ces lignes, le cours de la cryptomonnaie est de 42.338,88 euros. Sauf variation conséquente d'ici là, la mise à prix devrait démarrer à environ 2800 euros pour les lots les plus modestes, et 508.000 euros pour les plus gros.

Si l'ensemble des cryptomonnaies trouvait preneurs au prix du marché, la saisie pourrait rapporter plus de 25 millions d'euros à l'État.

>> A LIRE : Vaccination : chaque semaine de retard coûte 3 milliards d'euros à la France



Pour participer : inscription préalable et dépôt de garantie

C'est l'Agence de Gestion et de Recouvrement des Avoirs Saisis et Confisqués (AGRASC), un établissement public qui dépend du ministère de la Justice et du ministère du Budget, qui est chargée de la vente. Celle-ci se fera par l'intermédiaire de l'étude de commissaires-priseurs parisienne Kapandji Morhange, par ailleurs spécialisée dans les ventes de meubles et d'objets d'art.

Ceux qui souhaitent participer devront impérativement s'inscrire auprès de l'étude avant le 13 mars, et procéder à un dépôt de garantie de 1.500 euros pour les lots de 0,11 à 2 Bitcoins et de 10.000 euros pour les lots supérieurs. Tous les détails sont disponibles sur le site d'Interenchères.

>> A LIRE : Escroquerie : attention à l'usurpation du nom des conseillers et produits financiers


Une première en France

La vente aux enchères de cryptomonnaies par les services de l'État est une première en France. Les cessions de l'AGRASC concernent généralement des véhicules ou des immeubles. Ce procédé est devenu plus courant aux États-Unis depuis l'affaire Silk Road : en 2014, la justice avait saisi près de 150.000 Bitcoins après la fermeture de ce site du darknet commercialisant des produits illégaux comme de la drogue ou des armes.

En novembre 2020, la Chine a elle-même saisi l'équivalent de 3,5 milliards d'euros de Bitcoins dans le cadre du démantèlement d'une arnaque sur Internet, ce qui a propulsé le pays au rang des premiers détenteurs mondiaux de la monnaie virtuelle.

>> A LIRE : Crowdfunding immobilier : quelle fiscalité pour les investissements ?




Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !



S'abonner à la newsletter