ideal investisseur
Magazine économie et finances personnelles accessible à tous
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Immobilier

Construire sa piscine hors-sol ou enterrée : prix, montage, durabilité

Construire sa piscine permet de valoriser sa propriété et de profiter pleinement de son espace extérieur. Le coût de l'installation, les travaux nécessaires et les démarches administratives dépendent du type de piscine choisi.

Temps de lecture : 10 minute(s) - Par | Publié le 27-06-2021 21:57, Mis à jour le 27-06-2021 23:57
Photo : Adobe Stock © Catalyseur7  

Partager

Construire sa piscine : hors-sol ou enterrée ?

Les piscines hors-sol sont faciles à installer et peuvent être démontées lorsque la belle saison est terminée. Le choix est vaste en fonction de votre projet de piscine. On en trouve de toutes les tailles et à tous les prix : de 10 euros à... plus de 15.000 euros.

A l'inverse, la piscine enterrée est vouée à être définitive. Quelle que soit la technique de construction (piscine en béton ou avec une coque), son coût d'installation peut être élevé. Il faut y ajouter des frais de fonctionnement et d'entretien (un local technique peut s'avérer indispensable notamment pour les piscines chauffées).

Selon la taille de la piscine, la construction peut être soumise à une autorisation de la mairie : une déclaration préalable ou un permis de construire. Elle peut aussi venir augmenter les impôts fonciers.

Type de piscinePrix moyen d'une piscineDurée d'installation
Piscine gonflableDe 10 à 100 eurosQuelques minutes
Piscine autoportanteDe 50 à 1500 eurosQuelques minutes
Piscine tubulaireDe 90 à 2000 eurosDe 1 à plusieurs heures
Piscine rigideDe 1500 à 12.000 euros
40 à 60 euros/m2 pour la dalle de béton
De 1 à 2 semaines
Piscine enterrée en bétonDe 10.000 à 30.000 eurosDe 3 à 6 mois
Piscine enterrée à coqueDe 9.000 à 23.000 eurosDe 2 à 3 mois
Piscine enterée en kitA partir de 2.000 eurosDe 2 à 6 mois

>> A LIRE : Permis bateau 2021 : comment le passer, à quel tarif, quand est-il obligatoire ?



Les piscines hors-sol : gonflable, autoportante, tubulaire ou rigide ?

La piscine gonflable : un petit budget pour une saison

La piscine gonflable est la moins chère et la plus facile à installer des piscines hors-sol. En quelques minutes, elle peut être gonflée grâce à un gonfleur, puis remplie d'eau. De nombreux modèles existent (ronde, ovale, carrées).

Ce type de piscine existe surtout en petit format. Il est donc particulièrement adapté aux enfants (attention à ne jamais les laisser seuls pour éviter les accidents !). Il est possible de les monter puis de les vider et les ranger dans la même journée. Avec son petit volume d'eau, le bassin chauffe rapidement s'il y a du soleil.

Les piscines gonflables sont vendues en supermarché, en magasins de bricolage ou sur Internet. On peut en trouver à partir de quelques dizaines d'euros. Le point négatif est leur fragilité : elles peuvent se percer et s'abîmer rapidement. Ne comptez pas faire plus d'une saison, même si vous en prenez soin.

Prix : de 10 à 100 euros.
Durée d'installation : quelques minutes.
Avantage : facile à monter et à démonter.
Inconvénient : s'abîme rapidement, petit format réservé aux enfants.

La piscine autoportée : un bon compromis pour toute la famille

La piscine autoportée, aussi nommée autoportante est la star des piscines hors-sol. Il suffit de la poser sur une surface plane, de gonfler un boudin et de la remplir.

La pression de l'eau fait monter ses parois latérales. En quelques minutes, le bassin est prêt pour la baignade. Plus grande et plus solide qu'une piscine gonflable, elle peut convenir à toute la famille.

Même s'il y a du soleil, le volume d'eau fait qu'elle chauffe lentement. Pour les climats tempérés, il est néanmoins possible d'investir dans un réchauffeur d'eau (environ 100 euros) ou une pompe à chaleur (de 300 à 400 euros). Ces équipements permettront de gagner quelques degrés. Attention néanmoins à la facture d'électricité.

Si elle est facilement montée, la piscine autoportée est destinée à rester en place plusieurs jours, voire tout l'été. Pour conserver la propreté de l'eau, il est nécessaire d'acheter un système de filtration et un kit de nettoyage, voire une échelle pour les plus hautes. Les piscines autoportées sont vendues en grandes surfaces, en magasins de bricolage et sur Internet.

Prix : entre 50 et 1500 euros selon la taille. Certaines piscines autoportantes de luxe peuvent aller jusqu'à 15.000 euros, et présentent des dimensions pharaoniques pour un équipement provisoire.
Avantages : montage rapide, il existe des tailles adaptées à toute la famille.
Durée d'installation : de 30 minutes à 1 heure + remplissage selon format.
Inconvénient : sol totalement plat requis, épurateur et kit de nettoyage à acheter.

La piscine tubulaire : la piscine provisoire la plus solide

Démontable, la piscine tubulaire est plus solide que la piscine autoportante grâce à l'armature qui se place autour de sa toile en PVC. Elle peut être ronde ou rectangulaire, et atteindre une belle taille : jusqu'à 10 mètres de long et 1,30 mètre de haut. Selon son volume, les prix peuvent varier de 90 euros à 2000 euros.

La piscine tubulaire est destinée à rester toute la saison, voire toute l'année. Sa mise en place nécessite un temps de montage qui peut être important et au moins 2 personnes. Une fois en place, il est vivement conseillé d'acheter l'équipement qui va permettre de traiter l'eau et de la maintenir propre (filtre, kit de nettoyage).

Avant de la monter il est indispensable que le terrain soit totalement plat. Son installation peut être perfectionnée par un nivellement et un socle en sable ou une dalle en béton.

La piscine tubulaire peut être achetée en grande surface, en magasin de bricolage ou dans les magasins spécialisés dans les piscines. On en trouve aussi sur Internet.

Prix : de 90 à 2000 euros selon le format.
Durée d'installation : quelques heures.
Avantage : solide, peut atteindre une belle taille (10 mètres de long, profondeur de 1,30 m).
Inconvénient : montage, filtre et kit de nettoyage indispensables, aspect esthétique qui peut paraître encombré.

La piscine hors-sol rigide : plus durable et esthétique

Il s'agit d'un bon compromis entre une piscine autoportante et une piscine enterrée. La piscine hors-sol rigide est destinée à rester en place toute l'année. Elle est construite grâce à des panneaux modulaires rigides en bois ou en métal, recouverts par un liner. Elle est disponible sous de nombreuses formes : ronde, rectangulaire, octogonale... Au-delà de sa durabilité, son aspect esthétique lui donne un certain charme, notamment lorsqu'elle est en bois. Sa solidité lui permet même d'être enterrée ou semi-enterrée.

Côté prix, on eut trouver des piscines hors-sol rigides entre 1500 euros et 12.000 euros selon la taille et la forme. Plusieurs heures de montage sont nécessaires, et la réalisation préalable d'une dalle en béton est préférable. Comptez entre 40 et 60 euros du m2 pour du béton simple. L'achat d'un filtre et d'un kit de nettoyage est indispensable.

Prix : de 1500 à 12.000 euros selon le format, + 40 à 60 euros du m2 pour la dalle de béton
Durée d'installation : de 1 semaine à 1 mois
Avantage : solide, elle peut rester en place toute l'année, son aspect esthétique
Inconvénient : réalisation d'une dalle de béton vivement conseillée

>> A LIRE : Choisir son fournisseur d'électricité : quelle alternative à EDF ?


Le coût de l'installation d'une piscine hors-sol

En résumé, le prix d'une piscine hors-sol varie en fonction de sa taille, sa qualité et son type. En moyenne, une petite piscine hors-sol gonflable coûte entre 10 à 100 euros. Facile à installer et à démonter, la piscine gonflable ne permet pas de nager et elle est assez fragile.

Le prix moyen d'une piscine hors-sol autoportante varie entre 50 et 1.500 euros, installation comprise. Pour construire sa piscine hors-sol tubulaire, le coût est compris entre 90 et 2 000 euros.
Pour les piscines hors-sol modulaires rigides : entre 1500 et 12.000 euros. Ce sont les plus esthétiques et les plus robustes.

Les accessoires comme le filtre, la bâche et les produits d'entretien vont faire grimper le prix de la piscine hors-sol :
- Le filtre pour piscine hors-sol coûte entre 37 et 140 euros suivant le modèle
- Le prix de la bâche solaire varie entre 20 et 80 euros/m²
- La bâche de sécurité coûte entre 10 et 30 euros
- Le chauffage a un prix qui oscille entre 200 et 1000 euros
- L'échelle pour piscine hors-sol coûte environ 80 euros
- Un kit d'entretien pour piscine hors-sol va coûter à partir de 10 euros

>> A LIRE : Allocation de rentrée scolaire (ARS) 2021 : montant, date, démarches


La piscine enterrée : en béton, à coque ou en kit ?

Une piscine creusée peut être construite de 3 manières : en maçonnerie, grâce à une coque préfabriquée ou en kit. Elle est censée être la plus durable. Lorsqu'elle est installée par un professionnel, elle dispose d'une garantie décennale. Si un défaut de structure ou une fuite apparaît dans les 10 ans, vous bénéficiez de la garantie du constructeur.

La construction d'une piscine creusée peut toutefois prendre du temps. Entre l'obtention du permis de construire (si elle fait plus de 10m2 au sol), les travaux de construction et les aménagements paysagés, le délai d'installation peut aller de 3 à 6 mois.

La piscine enterrée en béton : la plus flexible

Construire sa piscine creusée en béton maçonné est une activité qui doit être effectuée par des professionnels. Elle nécessite des travaux assez importants, dont le terrassement, le drainage, les canalisations, le remblaiement, le revêtement et la mise en eau du bassin. La durée de construction de 2 à 3 mois et il faut compter entre 10.000 et 30.000 euros selon le volume.

Néanmoins la piscine en béton a l'avantage de pouvoir s'adapter aux envies des propriétaires et au terrain. Les originalités sont permises : couloir de nage, piscine ovale, ronde, à motif en mosaïque, piscine naturelle... Tout cela a néanmoins un coût supplémentaire.

La piscine creusée avec coque préfabriquée : un bon compromis entre prix et rapidité d'installation

La piscine enterrée avec coque en polyester ou en résine est un bon compromis. La durée d'installation peut être réduite à 1 à 2 semaines et les prix varient entre 9.000 et 23.000 euros en moyenne. Mais si un permis de construire est nécessaire, les délais sont allongés et ne sont pas compressible. Le projet entier durera entre 3 et 4 mois.

Les étapes de la construction sont :
- La préparation du terrain pour le rendre plus stable
- Le branchement au circuit hydraulique
- La pose de la structure en polyester
- Le remblaiement de la fosse

La piscine creusée en kit : la piscine creusée à bas prix

Il existe également des piscines enterrées en kit, qu'il est possible de monter soi-même. Non-bricoleurs s'abstenir !
Une fois le trou creusé, il va falloir monter des blocs en polystyrènes ou des panneaux modulaires (acier, béton ou aluminium).

Les prix vont de 2.000 euros à 15.000 euros en moyenne, auquel il faut ajouter le coût du terrassement, qui peut aller de 900 euros à 4000 euros. Il est possible de trouver moins cher, mais faites attention : en cas de défaut, la piscine va se vider et il faudra tout démonter... Il reste vivement conseillé de faire appel à un professionnel.

>> A LIRE : Investissement locatif : 4 villes du Grand Paris à regarder de près


Quel est le prix d'une piscine enterrée ?

Le prix d'une piscine enterrée varie entre 9 000 et 30 000 euros, voire moins pour les piscines en kit. Le coût varie selon le type de piscine creusée choisi (coque polyester, béton maçonné, kit) et des éventuelles spécificités (piscine carrée, ovale, etc.). Une piscine enterrée avec une coque acrylique coûte entre 9 000 et 23 000 euros, installation comprise. Un bassin en béton maçonné ou en kit béton va coûter entre 10 000 et 30 000 euros en moyenne. En général, ce prix ne comprend pas l'aménagement des abords de la piscine.

La piscine enterrée fera grimper la taxe foncière. La taxe foncière et la taxe d'habitation sont calculées en fonction du loyer annuel du bien. Comme la présence d'une piscine va augmenter la valeur locative du logement (jusqu'à +20%), elle va donc avoir un impact sur les impôts locaux.

Le coût des entretiens qui doivent être faits régulièrement, et celui de l'électricité pour filtrer l'eau et éventuellement la chauffer, sont aussi à prendre en compte.

Construire sa piscine sans permis de construire

L'installation d'une piscine démontable de moins de 10m2 au solpas d'autorisation particulière.

Toutefois, une déclaration préalable de travaux auprès de la mairie est nécessaire dans certains cas :
- La piscine hors-sol mesure entre 10m2 et 100 m2 au sol,
- la propriété est située en secteur sauvegardé ou aux abord d'un monument historique.

La déclaration préalable consiste à remplir le formulaire cerfa 13703*07, auquel il faut joindre un certain nombre de plans. Le dossier est ensuite instruit par les services de la ville, et peut aboutir à une autorisation de travaux ou un refus. Les propriétaires doivent ensuite afficher un panneau reprenant l'autorisation d'urbanisme sur leur terrain et attendre un délai de 2 mois avant de commencer la construction.

Certaines communes peuvent aussi imposer des démarches ou restrictions dans leur plan local d'urbanisme (PLU). Se renseigner auprès des services de l'urbanisme est conseillé pour connaître les éventuelles réglementations plus restrictives. De même, les piscines hors-sol de plus de 100m2 au sol, c'est-à-dire par exemple 10 mètres sur 10 mètres, sont soumises à un permis de construire.

La piscine enterrée : autorisation obligatoire au-delà de 10m2

Si la piscine enterrée mesure entre 10 et 100 m², une déclaration préalable va suffire. L'obtention du permis de construire est obligatoire pour :

- Une piscine entre 10 m² et 100 m² avec un abri mesurant plus de 1,80 m de hauteur
- Une piscine qui mesure plus de 100 m².

La demande de permis de construire pour une piscine est composée d'un formulaire cerfa, du plan des constructions, des photos et du plan du terrain, ainsi que de la description du projet. Le tout peut être fourni par le constructeur.


Type de piscineAutorisation nécessaire
Piscine de moins de 10m2Aucune
Piscine de 10 à 100 m2Déclaration préalable
Piscine de 10 à 100 m2 AVEC abri de + de 1,80 mPermis de construire
Piscine de + de 100 m2Permis de construire

Le dispositif de sécurité : obligatoire pour les piscines privées

La piscine privée enterrée doit obligatoirement être équipée d'un dispositif de sécurité qui respecte des normes précises pour éviter les risques de noyade. Les propriétaires qui ne respectent pas cette obligation risquent une amende. Les piscines hors-sol, gonflables ou démontables ne sont pas concernées par cette obligation.

Le propriétaire d'une piscine peut choisir l'un des équipements suivants :
- Système d'alarme sonore,
- Barrières de protection,
- Bâche de protection,
- Abri qui recouvre le bassin.

Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager




Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !