ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Portrait-robot de l’investisseur locatif en 2018

| Publié le 28-09-2018 16:45 | Mise à jour le 29-05-2019 17:33
Crédit(s) photo(s) : © Shutterstock  

Le Crédit Foncier vient de publier sa 6ème étude consécutive sur le profil de l’investisseur locatif type. Cette enquête est sortie quelques jours avant le salon Patrimonia de Lyon, grand rendez-vous des professionnels du patrimoine.

L’immobilier reste l'investissement préféré des Français

Bien qu'en légère baisse par rapport à 2017, l'immobilier est toujours autant plébiscité par les français. Ceux qui disposent de fonds à investir se tournent en premier lieu vers la pierre (68%). Viennent ensuite dans des proportions nettement inférieures : l’assurance-vie (16%), l’épargne sécurisée (10%) et les marchés financiers (7%).

Le placement dans l'immobilier n'est pas déceptif, puisque 9 personnes sur 10 qui ont investi au 1er semestre 2018 sont satisfaits.

Sur le même thème : Réparation dans une location : qui paie quoi ?


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Qui est l'investisseur locatif en 2018 ?

Pas de grand changement cette année : d'après l'étude du Crédit Foncier, l'investisseur type a 45 ans et vit en couple (plus de 7 investisseurs sur 10). Son foyer a un revenu annuel de 71 100 euros, soit une progression de près de 1.000 euros par rapport à l'année dernière.
92% des investisseurs locatifs choisissent un appartement, en moyenne un deux-pièces de 45m², pour un prix médian de 170 000 euros (+1,2 % par rapport à 2017). La plupart des acquisitions sont réalisées avec peu voire pas d'apport, au moyen d'un crédit contracté pour une durée moyenne de près de 21 ans.

Des motivations différentes pour le neuf et l'ancien

Sans surprise, la réduction d'impôt est la principale motivation de l'investissement locatif dans des logements neufs, puisque c'est la raison invoquée par 7 investisseurs sur 10. La loi Pinel conforte ainsi son succès. On retrouve ensuite le désir de se constituer un patrimoine, suivi du souhait de créer un complément à la retraite. Fait marquant, plus d’un acquéreur sur deux a en tête de revendre son bien dans quelques années.

D'autres motivations conduisent à investir dans l'immobilier ancien. L'obtention d'un revenu locatif en complément de la retraite est la raison principale. Plus du tiers des acquéreurs souhaite se constituer un patrimoine et 39% d'entre eux envisagent plutôt de construire un capital sur le long terme pour le transmettre à leurs enfants. Ces données sont dans la lignée de celles recueillies par le sondage sur les motivations de l'investissement locatif réalisé précédemment par ideal-investisseur.fr en partenariat avec l'Ifop.
Côté revente, les propriétaires de biens locatifs dans l'ancien n'envisagent pas forcément une cession à terme, puisque seuls un tiers des investisseurs évoquent cette possibilité.

Où les particuliers investissent-il ?

On assiste à une percée de la région Occitanie depuis quelques années, celle-ci représentant aujourd'hui 27% des investissements locatifs. Des villes comme Toulouse et Montpellier sont en effet très dynamiques et attractives. Comme l'année dernière, la région parisienne arrive en deuxième position avec 21% des investissements, en progression de 2 points par rapport à 2017. La région Nouvelle-Aquitaine, très demandée grâce à Bordeaux et ses alentours, est en nette baisse cette année avec 9% des investissements contre 15% l'an dernier.

L'importance des taux immobiliers

La rentabilité de votre investissement locatif dépend fortement du taux immobilier que vous allez réussir à obtenir. Les courtiers en crédit immobilier, experts du marché, peuvent avoir un fort pouvoir de négociation auprès des banques. Le courtier en ligne Pretto vous permet de trouver gratuitement et en toute transparence un prêt dans les meilleures conditions possibles pour vous.

Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site