ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Épargne salariale, PEE : quel FCPE choisir ?

| Publié le 24-04-2019 14:30 | Mise à jour le 01-06-2019 09:23
Épargne salariale, PEE : quel FCPE choisir ?
Crédit(s) photo(s) : © Shutterstock  

Vous disposez d'un plan d'épargne entreprise, et voici venu le temps de sélectionner le ou les « FCPE » dans lesquels vous allez placer votre abondement. Or, qu'on ait fait plus ou moins d'études, les rouages de l'épargne salariale restent souvent flous. Résultat : on doit parfois cocher les supports comme on cocherait une grille de loto. Voici quelques explications qui vont peut-être vous aider à y voir plus clair.

• Les FCPE sont des supports d'investissement accessibles depuis les plans d'épargne entreprise.
• Chaque entreprise propose un choix de FCPE différent.
• Pour choisir dans quel FCPE investir son abondement il faut comparer leur potentiel de risque et de rendement avec ses objectifs patrimoniaux.

Un FCPE : c'est quoi exactement ?

Concrètement, le FCPE (Fonds Commun de Placement d'Entreprise) est un fonds d'investissement qui va acheter des titres financiers avec l'argent qu'il aura collecté. Selon la stratégie définie en amont, il investira dans des actions, des obligations ou des emprunts d'État en fonction de leurs perspectives financières et de leurs performances.

Ces fonds sont gérés par des sociétés habilitées par l'Autorité des Marchés Financiers. Elles utilisent la "gestion pilotée", c'est-à-dire que seuls les professionnels décident d'investir dans un titre ou d'en vendre d'autres.

Ce qui les différencie cependant les FCPE d'autres fonds communs de placement, c'est que leur conseil de surveillance est composé de représentants des épargnants. Leur rôle est de s'assurer de la qualité de la gestion, et, le cas échéant, d'agir pour la modifier.

Quelle est la différence entre le plan d'épargne entreprise et le FCPE ?
Le Plan d'Epargne Entreprise est une enveloppe, et les FCPE les supports que vous pouvez mettre dedans.

Le fonctionnement des FCPE est assez comparable à celui des fonds d'investissement comme les FCPI et les FIP.


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Investir dans son entreprise via l'épargne salariale... ou pas

Il existe deux catégories de FCPE :

• Les FCPE d'actionnariat salarié : ils sont composés d'un tiers d'actions de l'entreprise dans lequel le salarié travaille.

• Les FCPE diversifiés, qui ont pour objectif d'investir au maximum dans d'autres titres (un tiers maximum dans ceux de l'entreprise du salarié).

Chacun des fonds peut investir dans différents titres financiers (actions, obligations, monétaires). Ceux-ci sont par nature plus ou moins exposés aux fluctuations des marchés financiers et ont un délai de débouclage plus ou moins long. Ce qui rend l'approche compliquée est que chaque FCPE diversifié est ainsi classé dans une catégorie, en fonction de la composition de son portefeuille.

A lire également : Bourse, actions, obligations... mieux comprendre les bases des marchés financiers

Pourquoi n'ai-je pas plus de choix dans les FCPE ?

C'est votre entreprise qui choisit les FCPE qui seront accessibles par le plan d'épargne salariale qu'elle a mis en place. Elle choisit elle-même parmi ceux qui sont proposés par la banque ou la société de gestion qui est retenu pour gérer le PEE. En général, les responsables les entreprises font une sélection équilibrée de FCPE, afin que chaque salarié puisse trouver un fonds correspondant à ses objectifs. Tout cela explique pourquoi les FCPE disponibles diffèrent d'une entreprise à l'autre.

Charge à vous ensuite de sélectionner vos supports en fonction de vos propres objectifs de placement.

Sur le même thème : Choisir son placement en fonction de son profil

Mais comment choisir mes FCPE ?

Normalement, une documentation sur chaque FCPE doit vous être accessible. Elle est constituée d'une fiche qui décrit sa stratégie d'investissement et d'un « document d'information clé » (DICI) qui met en lumière le niveau de risque lié à l'investissement. Vous devez également avoir accès aux performances passées des fonds qui vous sont proposés. Attention toutefois, un historique de belles performances n'est pas une garantie : les titres financiers restent soumis à des fluctuations en fonction de nombreux critères.

Souvenez-vous toujours que les placements miracles n'existent pas et que le rendement est toujours proportionnel au risque. Plus les perspectives de rendement sont élevées, plus le support est risqué et plus vous êtes susceptible de perdre tout ou partie de l'argent investi (actions par exemple). A l'inverse, moins le risque est élevé, plus le potentiel de rendement va être faible (obligations d'État).

La première étape pour choisir votre FCPE est donc de définir votre profil d'investisseur. Déterminer vos objectifs et votre tolérance au risque vous aide à sélectionner les FCPE qui doivent s'imposer comme compatibles avec la meilleure stratégie de placement recommandée.

Schématiquement, trois profils se détachent :
- Le « dynamique » : il s'agit de la personne qui accepte de prendre le risque de perdre tout ou partie de l'épargne salariale en contrepartie d'un potentiel de performance. Elle considère qu'elle n'a pas besoin de cet argent pour assurer son train de vie. C'est l'occasion pour elle de le miser intégralement, quitte à tout perdre.

- Le « prudent » : à l'inverse, ce type d'épargnant compte sur cette épargne pour réaliser un projet (achat d'une résidence principale, mariage, épargne retraite...). Il souhaite donc préserver au maximum son capital.

- Le profil « équilibré » souhaite quant à lui investir en limitant le risque de perte de son capital, tout en conservant une part de potentiel rendement.

La seconde étape consiste à définir votre horizon de placement, c'est-à-dire le délai dans lequel vous souhaitez récupérer votre capital. Par exemple, pour obtenir le meilleur rendement possible sur des fonds actions, il faut pouvoir investir sur le long terme. Or, cet horizon de placement est difficilement compatible avec par exemple un objectif d'achat immobilier dans les 6 mois qui viennent.

Quels FCPE correspondent à mon profil ?

C'est à ce moment qu'il faut regarder la composition des FCPE qui vous sont proposés. D'une part, sachez qu'il existe une hiérarchie dans le risque lié aux titres financiers. Attention, nous sommes loin d'une science exacte et le risque zéro n'existe pas. Dès que de l'argent est investi sur ce type de support, il est possible de perdre une partie de son capital.

Mais de façon très schématique, il faut garder en mémoire que :
• les actions sont plus risquées que les obligations d'entreprises,
• les obligations d'entreprises sont elles-mêmes plus risquées que les « produits monétaires », c'est-à-dire les obligations d'État.

Ainsi, plus le FCPE sera composé d'actions, plus l'espérance de gains sera élevée mais plus le risque de perte sera important. A l'inverse, plus il comprendra d'obligations d'État, moins il sera risqué mais plus le rendement sera faible.

Il est sage de choisir en fonction de deux règles d'or, qui sont d'ailleurs également valables pour tout investissement autre que l'épargne salariale :

1/ n'investissez que dans ce que vous comprenez. Autrement dit, écartez d'emblée les fonds dont le fonctionnement vous semble complexe ou flou.

2/ Diversifiez vos placements et donc les FCPE dans lesquels vous choisissez d'investir votre abondement. Plus les supports sont variés, plus le risque est « lissé ». Les professionnels de la finance appellent les portefeuilles qui trouvent le meilleur équilibre entre rendement et risque les « portefeuilles efficients ».

Parfois, le meilleur choix peut aussi être effectué en procédant par élimination.

Choisir ses FCPE en fonction de ses goûts et convictions ?

Lorsque l'on souhaite placer de l'argent pour le faire fructifier, il faut s'affranchir de toute considération d'ordre « émotionnel ». Ainsi, choisir un placement financier selon ses goûts ne semble pas être la meilleure option pour gérer son épargne salariale.

Faire un choix financier en fonction de ses convictions n'est, par contre, pas incompatible. Cela peut par exemple passer par la sélection d'un secteur d'activité dans lequel on croit (intelligence artificielle, biotechnologies...).

Les convictions peuvent aussi être reflétées par le choix d'un fonds bénéficiant de l'appellation « investissement socialement responsable » (ISR). Ces fonds tendent à marier la performance financière avec des principes de développement durable (critères environnementaux, sociaux et qualité de la gouvernance d'entreprise). Par exemple, un FCPE peut exclure certains secteurs (pétrole, armement...) ou en favoriser d'autres (énergies renouvelables...). Il peut aussi préférer des entreprises qui ont un impact réduit sur l'environnement ou une influence positive sur la société.

Aujourd'hui, de nombreux PEE mettent à disposition de leurs salariés des « fonds ISR », sélectionnés sur la base de critères à la fois financiers et extra-financiers.

A lire également : L'investissement socialement responsable à la conquête du grand public


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site