ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Livret A : la perte de pouvoir d'achat met en colère la CLCV

| Publié le 03-01-2019 14:38 | Mise à jour le 05-03-2019 13:34
Livret A : la perte de pouvoir d'achat met en colère la CLCV
Crédit(s) photo(s) : (c)Shutterstock  

Le retour de l'inflation fait épargner les Français à perte. La CLCV, association nationale des consommateurs et usagers, fait part de son mécontentement envers le taux de rémunération du Livret A et du LDDS, et plaide en faveur d'un changement de la méthode de calcul des intérêts.

Un manque à gagner historique

La situation ne s'était pas vue depuis plus de 30 ans : sur 2018, le taux de rémunération des Livrets A et LDDS sera nettement inférieur à l'inflation. En clair, avec une rémunération de l'épargne à 0,75% et une hausse des prix à 1,9%, les épargnants ayant des sommes placées sur un de ces livrets ont perdu de l'argent.

D'après l'association, cela « représente une dévalorisation historique de l'épargne des classes moyennes et populaires ». Concrètement, la CLCV indique que quelqu'un qui a déposé 5000 € sur son Livret A subit un manque à gagner de 50 € pour 2018.

Pour rappel :
- l'inflation correspond à une perte de pouvoir d'achat lié à la hausse des prix.
- les Français détiennent 55 millions de Livrets A, avec un encours total de 280 milliards d'euros.


NEWSLETTER ideal-investisseur.fr :
Abonnez-vous ici !


Un changement dans la méthode de calcul et de mauvaises années en perspective

Jusqu'à récemment, le taux de rémunération du Livret A devait obligatoirement être au moins égal à l'inflation. En 2017, l'État l'a gelé à 0,75%, officiellement pour « redonner de la compétitivité » au financement du logement social. Dans un contexte d'inflation quasi-nulle, les épargnants continuaient toutefois à gagner un petit peu d'argent.
Mais le retour de la hausse des prix en 2018 change la donne, et le maintien du taux à seulement 0,75% qui provoque la colère de la CLCV.

Est-ce pour inciter les Français à orienter une partie de leur épargne vers l'économie réelle que le gouvernement a annoncé l'entrée en vigueur d'une nouvelle méthode de calcul des intérêts du Livret A pour 2020 ? Le plancher de rémunération calqué sur l'inflation sera supprimé, au profit d'une moyenne entre le taux d'inflation semestriel et le taux de refinancement bancaire au jour le jour (EONIA).
Un calcul a priori moins favorable puisque l'EONIA est inférieur à 1% depuis 2009, et même négatif depuis 2014. Le taux d'intérêt ne pourra cependant pas être inférieur à 0,50% par an.

A partir de l'année prochaine, pour commencer à gagner de l'argent avec un Livret A il faudra soit que l'inflation repasse sous les 0,5%, soit que le taux de refinancement des banques devienne égal ou supérieur à l'inflation. A ce jour, il semble donc de moins en moins opportun de placer ses économies sur ce support.

Pour la CLCV, ces décisions sont « très préjudiciables pour le pouvoir d'achat des français ». L'association demande donc le retour à l'ancienne formule de calcul qui garantissait un taux au moins égal à l'inflation.

A lire également : Dans quoi investir en 2019 ?

La CLCV est une association de défense de consommateur créée en 1952. Elle compte à ce jour 31 000 adhérents.
http://www.clcv.org


Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site