ideal investisseur
Le magazine en ligne qui décrypte les placements et l'économie


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) : la pierre-papier pour diversifier son portefeuille

| Publié le 26-02-2019 16:16 | Mise à jour le 27-02-2019 18:14
Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) : la pierre-papier pour diversifier son portefeuille
Crédit photo : © Pixabay  

Une SCPI, pour Société Civile de Placement Immobilier, est une forme de placement financier permettant d'investir dans l'immobilier. Aujourd'hui, cette société de placement est une véritable solution d'épargne que choisissent de nombreux Français. En effet, elle permet de devenir propriétaire, sans en subir les inconvénients. Une gestion simplifiée, la réduction des risques d'impayés, un investissement sûr, le placement dans une SCPI est définitivement à envisager. Découvrez un peu plus en détails son fonctionnement.

SCPI : une définition

La Société Civile de Placement Immobilier dispose d'un parc immobilier locatif détenu par les actionnaires, c'est-à-dire des investisseurs ayant acheté des parts au sein de la société. Les dividendes obtenus sont versés en proportion des parts investies. Les logements de ces sociétés de placement ont généralement un but commercial : des bureaux, des commerces, des entrepôts… Toutefois, certaines sociétés civiles de placement immobilier proposent l'investissement dans des habitations à but de logement.

Comme nous l'avons précédemment mentionné, l'investissement dans un tel placement immobilier permet de réduire les risques d'impayés, puisque ceux-ci sont mutualisés. En effet, les dividendes versés aux actionnaires proviennent des loyers des divers logements. Aussi, un loyer impayé sera presque imperceptible sur les revenus générés. L'absence de frais de notaire, la possibilité d'investir avec peu d'argent et de valoriser son patrimoine immobilier, voilà quels sont les avantages de cet investissement.

Pour devenir actionnaire dans une société civile de placement immobilier, plusieurs solutions s'offrent à vous : comptant, à crédit (de la même manière qu'un achat immobilier) ou en démembrement temporaire de propriété. Cette dernière méthode vous permet de bénéficier d'une décote. Dans ce cas, les loyers seront perçus dans un certain délai. Cette solution est idéale pour préparer une retraite future, par exemple.

Pour investir en SCPI, il existe de nombreuses sociétés en France, mais de différents types.

Différents types de sociétés civiles de placement immobilier

La SCPI de rendement : elle propose un taux de rendement élevé. Les sociétés civiles de placement immobilier de rendement sont aujourd'hui les plus attractives sur le marché.
La SCPI fiscale : ce placement permet d'investir dans l'immobilier dans un but de défiscalisation. Les sociétés civiles de placement immobilier en loi Pinel, ou encore en loi Malraux offrent aux investisseurs de payer moins d'impôts, toutefois le rendement est ici plutôt faible.

Il faut également différencier la société à capital fixe, qui impose la revente des parts sur le marché secondaire, et la société à capital variable, qui n'implique aucune condition à la revente et l'achat des parts, comme l'explique entreprise-et-compagnie.fr.

Fonctionnement d'une société civile de placement immobilier : gestion et fiscalité

La gestion d'une société civile de placement immobilier

Vous l'aurez compris, en investissant dans une telle société, vous devenez propriétaire sans avoir à gérer les logements qui vous appartiennent. En effet, ce sont les sociétés de gestion qui se chargent du parc immobilier pour les actionnaires. Aujourd'hui, grâce à certaines d'entre elles, il est même possible d'investir dans la zone euro. L'intérêt réside dans l'optimisation fiscale qu'il est possible d'envisager. En effet, seul le patrimoine français est imposé. Aussi, en investissant à l'étranger, les impôts sur l'immobilier sont versés au pays concerné.

La fiscalité d'une SCPI

En France, un investisseur en SCPI sera imposé sur les loyers perçus à 14%, 30% ou 41%, en fonction de sa tranche marginale d'imposition. Les prélèvements sociaux représentent quant à eux 17% des revenus générés par son patrimoine immobilier. En investissant dans une société civile de placement immobilier disposant d'un parc à l'étranger, c'est la société de gestion qui paye l'impôt dans le pays concerné. Aussi, vous recevrez des revenus nets et non imposables, ce qui est particulièrement intéressant.


Article noté  4.7/5 (6 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souaihtez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site






Newsletter ideal-investisseur.fr


Brèves

  • Placements • Swiss Life AM - Real Estate France achète 5 commerces en Espagne et en Allemagne. Ils seront alloués au fonds luxembourgeois Swiss Life REF (LUX) European Retail SCS, SICAV-SIF. 11/03
  • Art • Le Groupe Arcange crée Art'ange pour soutenir la création artistique émergente, signant la charte « 1 immeuble, 1 ?uvre » du Ministère de la Culture. L'objectif est d'intégrer l'oeuvre d'un artiste vivant dans chaque futur projet immobilier. 08/03
  • Immobilier • Bouygues Immobilier restructure un immeuble à la Défense Axe Défense se métamorphose et devient NE.ST, un immeuble de bureaux de 12 300 m2 entièrement restructuré par Rehagreen de Bouygues Immobilier. Il avait été acquis par le groupe en mai 2018 auprès de la Française REM. 08/03
Rechercher un article