ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Un regard sur 3 des introductions en bourse potentielles les plus palpitantes de France en 2022





Contenu proposé par Brisbane Services.

Il est inutile de se concentrer sur le bilan 2021 des actions. Les performances passées des entreprises sur le plan économique appartiennent au passé et n'influencent en rien l'avenir. Les experts en investissement le savent et sont concentrés sur l'année 2022. En effet, le meilleur moyen d'investir dans une entreprise est au moment de son introduction en bourse. Et pour cette année, de nombreuses entreprises françaises sont attendues pour faire leur entrée sur la bourse de Paris. À partir de ce moment, il y a deux possibilités : soit votre investissement fait un flop, soit il génère des revenus. Pour se placer du bon côté de la balance, il faudra suivre les actions en 2022 et miser sur la meilleure entreprise.

Temps de lecture : 3 minute(s) | Mis à jour le 20-01-2022 14:36 | Publié le 20-01-2022 14:25
Photo : Shutterstock  

Ardian AS

Ardian SAS a entamé les préparatifs internes en vue d'une éventuelle introduction en bourse, à la suite des récentes cotations réussies d'autres sociétés d'investissement alternatif en Europe, selon des personnes au fait de la question. La société de capital-investissement basée à Paris s'entretient avec des conseillers potentiels tout en évaluant le calendrier d'une introduction en bourse, ont indiqué ces personnes, qui ont demandé à ne pas être identifiées pour des raisons de confidentialité.

Par contre, aucun plan de sortie spécifique n'est encore officiel. Investir dans les actions de Ardian à l'introduction en bourse pourra ainsi être inétressant. Toutefois, n'oubliez pas de veiller à un portefeuille diversifié pour être un investisseur à succès. Un représentant d'Ardian s'est refusé à tout commentaire.

Avec 120 milliards de dollars sous gestion, Ardian, spécialiste du marché intermédiaire, est l'une des plus grandes sociétés européennes qui investit dans des stratégies de capital-investissement, de croissance et de dette.

L'année dernière, elle a levé 19 milliards de dollars pour un fonds dédié à l'achat de participations privées de seconde main. Son fondateur, Dominique Senequier, a mené un management buyout de l'entreprise auprès de l'assureur français AXA SA en 2013, avec 36 milliards de dollars sous gestion ou conseil à l'époque.

>> A LIRE : Comment consulter votre relevé de carrière ?



Lydia

Avec plus de 5 millions d'utilisateurs actifs et un nombre impressionnant de 4 000 nouveaux clients qui la rejoignent chaque jour, Lydia vise à devenir l'une des principales organisations de services financiers en Europe. Lydia est une société de paiement mobile.

Grâce à son application mobile, Lydia permet aux utilisateurs d'envoyer et de recevoir de l'argent, de payer en magasin et en ligne à partir de leurs appareils mobiles. En outre, Lydia fournit également un certain nombre de services financiers à ses clients, notamment des comptes bancaires, des cartes de crédit et des petits prêts express.

Fondée en 2013, Lydia a été reconnue comme l'une des start-ups les plus prometteuses de France à travers sa récente entrée dans le classement "Next 40".

Après avoir levé 135 millions d'euros auprès d'investisseurs en 2020, l'entreprise prévoit accélérer son déploiement international tout en continuant à proposer des solutions innovantes supplémentaires en Europe. Du paiement mobile sans contact ultra-sécurisé à un large éventail de services basés sur des applications, Lydia place ses clients au centre de l'expérience numérique.

Et en parlant d'expérience numérique, l'utilisation du bitcoin et d'autres crypto-monnaies est aujourd'hui un aspect à prendre en compte par les entreprises fintech car de plus en plus de consommateurs se tournent vers la blockchain pour une meilleure sécurité de leurs fonds et de leurs transactions. Les portefeuilles de Blockchain.com, qui permettent d'acheter des bitcoins, ont atteint plus de 70 millions d'utilisateurs à la fin du mois de mars 2021.

>> A LIRE : Combien de temps est valable une ordonnance ?



Source : Statista
Source : Statista



A l'image de l'entreprise française Crypto Blockchain Industries qui a déjà fait son entrée en bourse, investir dans les entreprises fintech ne serait pas du tout une mauvaise idée.

Selon Maxim Manturov, responsable de la recherche sur les investissements chez Freedom Finance Europe: "Les introductions en bourse sont déjà une très bonne option d'investissement, le problème est que beaucoup n'y ont pas accès. Il n'y a pratiquement personne qui ne voudrait pas acheter une action à son prix d'introduction en bourse, car il est généralement beaucoup plus bas que le prix d'ouverture. Lorsque les investisseurs particuliers auront accès aux introductions en bourse, ils pourront économiser beaucoup, même s'ils obtiendront moins d'actions en même temps, ce qui pourrait être un problème pour les investisseurs passionnés."

>> A LIRE : Paris : les finances publiques à la dérive ?



OVHCloud

Le fournisseur français de services de cloud computing OVHcloud a entamé le processus d'une éventuelle cotation à Paris, a déclaré une porte-parole, dans ce qui serait l'une des plus importantes transactions technologiques de l'année dans le pays.

Fondé par Octave Klaba en 1999, OVHcloud est le plus grand fournisseur de services de cloud basé en Europe, en concurrence avec les géants américains Amazon Web Services, Azure de Microsoft et Google Cloud, qui dominent le marché.








>> A LIRE : Prime de fin d'année : êtes-vous éligible ?


Les politiciens français ont défendu OVHcloud comme une alternative possible aux fournisseurs américains de services de cloud computing, mais il n'a jusqu'à présent pas eu l'envergure et la puissance financière nécessaires pour réduire leur part de marché. OVHcloud a récemment conclu des partenariats avec le premier opérateur de télécommunications européen, Deutsche Telekom, et les sociétés de services informatiques françaises Atos et Capgemini.

Quelle que soit l'issue de l'introduction en bourse, M. Klaba, qui est président de la société, et sa famille conserveront la majorité des actions de la société, a déclaré la porte-parole. La famille Klaba contrôle actuellement 80 % des actions d'OVHcloud.

Les sociétés d'investissement américaines KKR et TowerBrook Capital Partners contrôlent les 20 % restants, après un investissement combiné de 250 millions d'euros en 2016.

Basée à Roubaix près de la Belgique, OVHcloud emploie 2 450 personnes et dispose de 32 centres de données dans le monde. Elle a généré 600 millions d'euros (712 millions de dollars) de chiffre d'affaires en 2019.

Ce contenu est proposé par l'un de nos partenaires via Brisbane Services.


Partagez sur les réseaux sociaux !




Envie de donner votre avis, de partager un commentaire ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !