ideal investisseur
La synthèse de l'actualité économique et patrimoniale
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Suppléments

Cryptomonnaies : un secteur très concurrentiel

Depuis la première transaction en Bitcoins qui a eu lieu le 12 janvier 2009, les cryptomonnaies n'ont cessé de prendre de l'ampleur. Beaucoup d'autres personnes ont emboîté le pas à l'inventeur du Bitcoin, qui se fait appeler Satoshi Nakamoto. Ainsi, à ce jour (mai 2021), on retrouve sur le marché plus de 3.000 cryptomonnaies. Cela montre à quel point la concurrence peut être rude. Évidemment, toutes les cryptomonnaies n'ont pas la même renommée. Les plus connues et utilisées sont celles qui permettent un volume de négoce d'au moins 1.000 dollars. Elles sont une centaine et servent de locomotive dans le secteur des cryptomonnaies. Découvrez ici notre top 15 des cryptomonnaies les plus prometteuses.

Contenu proposé par | Publié le 28-05-2021 09:07, Mis à jour le 28-05-2021 09:26
Photo : -  

Le Bitcoin

Le Bitcoin (BTC) est, sans conteste, le mastodonte sur le marché des cryptomonnaies. C'est la première monnaie cryptée à avoir été lancée (en 2009). Son invention intervient après la crise des subprimes qui a secoué le secteur des prêts hypothécaires à risque aux États-Unis. Le Bitcoin est à ce jour la plus populaire des cryptomonnaies. C'est également la plus coûteuse. Il était prévu en 2009 que 21 millions de Bitcoins seront produits.

Tous les 210 000 blocs, soit environ tous les quatre ans, se produit le halving, qui consiste en la diminution de moitié de la récompense de minage. Cette diminution entraîne une réduction de la production qui, à son tour, fait augmenter considérablement la valeur de la crypto. Au fil du temps, le Bitcoin s'est donc imposé comme une référence sur le marché. Il permet d'avoir un aperçu des tendances des autres monnaies cryptées. En 2020, sa capitalisation boursière (valeur de ses capitaux propres sur le marché boursier) s'est multipliée par 2,5. Le Bitcoin se retrouve actuellement avec des capitaux qui se chiffrent à plus de 1.000 milliards de dollars. Il dépasse des sociétés telles que Bank of America en termes de capitalisation.

>> A LIRE : 10 cryptomonnaies alternatives au Bitcoin à suivre en 2021



Le Litecoin

Lancé en 2011, le Litecoin (LTC) parvient à se faire une place de choix sur le marché des cryptomonnaies. Sa capitalisation lui vaut d'être classé parmi les 5 plus importantes monnaies cryptées. Le Litecoin se positionne comme un sérieux concurrent au Bitcoin. Son minage est limité à 84 millions d'unités, soit 63 millions de plus que le Bitcoin.

Le Litecoin est souvent classé parmi les meilleures cryptomonnaies hors bitcoin par les spécialistes des monnaies virtuelles et les plateformes de trading en ligne. Certes, cette monnaie virtuelle concurrence le Bitcoin, mais elle n'a pas encore envahi le marché au même titre que ce dernier. Cela dit, si le secteur des cryptomonnaies continue sur sa lancée, le Litecoin est bien parti pour faire de belles performances.

>> A LIRE : Comment acheter du Bitcoin ou des cryptomonnaies ?


Le Monero

Le Monero (XMR) est une cryptomonnaie qu'adoptent les personnes qui veulent effectuer des transactions difficiles à tracer. Disponible sur le marché depuis 2014, il est conçu pour assurer l'anonymat de ses utilisateurs. Présenté lors du lancement comme une cryptomonnaie privée, le Monero jouit d'un large réseau. Aussi, son système est très décentralisé, ce qui permet à toute personne de le mettre à profit.

Pour cacher l'identité des expéditeurs, destinataires et mineurs ainsi que le montant de la transaction, le Monero emploie une technique spéciale (signatures en anneau). En clair, plusieurs signatures sont créées par transaction et toutes semblent authentiques. Il est alors très difficile de déterminer la vraie signature. Cependant, signalons que les détracteurs du Monero estiment que cette monnaie pourrait favoriser les commerces illégaux et des actions sur le dark web.

>> A LIRE : John Hamon lance sa propre monnaie, dans un projet artistique et cryptomonétaire


Le Tether

Les inventeurs du Tether (UDST) peuvent se vanter d'être les pionniers des pièces stables à base de chaînes de blocs. Le principe du Tether consiste à créer des jetons utilitaires qui représentent les monnaies fiduciaires (pièces et billets de banque) dans un rapport de 1:1. Cette monnaie cryptée lancée en 2014 (appelée Realcoin au début) repose sur la valeur du dollar. Elle est donc stable, contrairement à la quasi-totalité des autres cryptos.

Le Tether coûte environ 1 dollar, ce qui lui confère une certaine parité. Il est très utilisé pour convertir d'autres monnaies virtuelles dans une monnaie proche de celle officielle (le dollar). Cependant, le Tether n'est pas aussi décentralisé que le Monero. La société qui l'émet peut, par exemple, décider de geler un compte de façon unilatérale.

>> A LIRE : Cryptomonnaies : faut-il miser sur Ethereum comme alternative au Bitcoin ?


L'Ethereum

L'Ethereum (ETH) est l'une des cryptomonnaies les plus connues. Il se place en bonne position derrière le Bitcoin. Apparu sur le marché des monnaies cryptées en 2015, l'Ethereum désigne en réalité un protocole d'échange tout à fait décentralisé. À travers le langage Turing-complet, le protocole sert à instaurer un contrat préétabli appelé smart-contract. Par exemple, avec l'Ethereum, vous pouvez mettre en place un contrat selon lequel vous ferez un achat si et seulement si certaines conditions sont remplies. Les contrats sont établis grâce à la Blockchain. À l'heure de la rédaction de cet article, l'ETH se positionne comme la deuxième crypto-devise la mieux populaire du marché, derrière le Bitcoin. Il est notamment passé d'une valeur de moins de 200 dollars US en mai 2020 à plus de 3.000 dollars US début mai 2021.

Le Stellar Lumens

Le Stellar Lumens (XLM) mène également la lutte pour se trouver une place dans le secteur des cryptomonnaies. Il se base sur une chaîne de blocs distribués. Il est créé notamment pour faciliter le transfert d'actifs de valeur entre les pays. Le Stellar Lumens sert à rendre les systèmes de paiement plus pratiques et moins coûteux pour les banques. Cette monnaie cryptée permet aux utilisateurs de transférer de l'argent d'un territoire à un autre sans devoir payer des frais exorbitants. Lancé depuis 2014, le Stellar Lumens voit sa valeur augmenter au fil des ans.

Neo

Appelé AntShares jusqu'en 2017, le Neo est mis sur le marché des monnaies virtuelles en 2014. C'est une monnaie virtuelle chinoise qui parvient à séduire bon nombre de personnes hors de Chine. Le Neo est surnommé « Chinese Ethereum » (Ethereum chinois) en raison de sa similitude avec l'Ethereum. En plus d'être une monnaie cryptée, c'est aussi une plateforme décentralisée qui fonctionne selon les smart-contracts. Les variations que connaît le cours du Neo sont de nature à lui prédire un avenir prometteur.

Binance Coin

Binance Coin (BNB) est également une crypto à prendre au sérieux dans le secteur de la cryptomonnaie. Cette monnaie cryptée connaît d'importantes performances sur le marché avec une capitalisation qui ne cesse d'augmenter. Elle est mise sur le marché par la plateforme de cryptomonnaie Binance lancée en 2017. Binance Coin facilite l'épargne individuelle et elle est de fait très utilisée pour la conservation de gains en crypto, ainsi que leur conversion. Lorsque les cours des principales monnaies cryptées augmentent, Binance Coin s'en sort très bien. Il existe une corrélation entre son prix et celui du Bitcoin.

Dash

Le Dash a été lancé en 2014 sous le nom de Darkcoin. L'ambition de ses inventeurs est de favoriser des transactions rapides et impossibles à tracer. En cela, le Dash (mot inspiré de Digital Cash) est semblable au Monero. Il est conçu pour permettre principalement aux utilisateurs d'envoyer de l'argent à toutes les destinations à travers le monde. Il peut être également utilisé pour le paiement et le trading en ligne. Le Dash est globalement soupçonné de servir au financement d'achats douteux et d'activités illégales. Cela ne l'empêche tout de même pas d'attirer de plus en plus d'utilisateurs, au point d'atteindre près de 3,3 milliards d'euros de capitalisation en mars 2021.

Ripple

Le Ripple (XRP) est présent sur la liste des cryptomonnaies les plus concurrentielles sur le marché. Son principal atout est qu'il n'est pas qu'une simple monnaie cryptée. Il s'utilise comme un pont d'échange entre les valeurs. Il sert à effectuer des transactions et des paiements internationaux à peu de frais. Le Ripple est utilisé sur Ripplenet, qui est une plateforme basée sur un système de règlement brut en temps réel.

Ce système se montre plus intéressant que le réseau SWIFT employé par les banques pour envoyer des ordres de paiement. Les transferts en Ripple se concluent en quelques secondes seulement, contrairement à ceux bancaires qui prennent toute une journée. Cependant, Ripple est un peu trop centralisé, ce qui limite son utilisation par des particuliers.

ADA

La monnaie virtuelle ADA est créée dans le cadre du projet Cardano, qui promet l'inclusion financière en assurant l'équilibre entre réglementation et vie privée. Cardano est une blockchain qui est jugée très complexe. La plateforme se présente néanmoins comme un concurrent de taille de l'Ethereum. Elle a une architecture à deux niveaux, dont l'un est destiné aux transactions effectuées en ADA. Lancée en 2017, Cardano est encore en pleine croissance. Mais tout semble indiquer que l'ADA est l'une des cryptomonnaies sur lesquelles il faudra compter sur le court terme.

USD Coin

À l'instar du Tether, l'USD Coin est un stablecoin. Indexée totalement sur le dollar, cette crypto est produite par la société Circle. Cette dernière garantit dans ses réserves l'équivalent des USD Coin mis sur le marché. C'est dire que le nombre d'USD Coins disponibles en circulation correspond à la capitalisation de la société. La stabilité de la valeur de cette monnaie virtuelle est l'un de ses principaux atouts. Par ailleurs, les opérations en USD Coin sont très rapides.

Aave

Aave a fait son entrée sur le marché des monnaies virtuelles en 2017, elle est basée sur la blockchain Ethereum. Cette crypto est souvent évoquée lorsqu'on parle de la finance décentralisée (DeFi). Avec Aave, il est possible de prêter et d'emprunter des monnaies sans intermédiaire, ce qui est très avantageux. Le rôle des intermédiaires est alors joué par les smart-contracts. Aave vous permet de faire un prêt flash, c'est-à-dire des prêts qui ne nécessitent pas de garanties. Vous pouvez également faire de la délégation de crédit. Le recours en justice en cas de litige entre créancier et emprunteur est possible grâce à la création d'accords juridiques.

Zcash

Le Zcash est conçu dans l'intention d'allier cryptomonnaie et protection des données personnelles des utilisateurs. Ses inventeurs estiment que si le Bitcoin est HTTP, alors le Zcash est HTTPS. Cela laisse entendre que le Zcash est plus sécurisé que le Bitcoin. Certes, cette monnaie fonctionne en Open Source. Mais elle permet à ses utilisateurs de contrôler ce qui se partage sur la chaîne de blocs. En fait, les adresses des portefeuilles sont sécurisées et leurs soldes sous-jacents ne sont pas visibles sur le livre distribué. Sur la plateforme de Zcash, vous pouvez tout de même partager des clés de visualisation spéciales avec des personnes de confiance, au besoin.

15

Avec une capitalisation qui se chiffre à plus de 1,8 milliard de dollars, Elrond (eGLD) fait son petit bonhomme de chemin dans le secteur de la cryptomonnaie. Cette monnaie cryptée est basée sur la blockchain Ethereum et a pour référence l'or. Elle permet d'effectuer de rapides transactions à travers le monde. Son usage est promu par un système de preuve d'enjeu. En effet, les utilisateurs qui ont bloqué une certaine quantité d'Elrond sont automatiquement rémunérés. La tendance est favorable à cette monnaie virtuelle qui pourrait faire bousculer la hiérarchie des meilleures cryptomonnaies dans un proche avenir.

Si vous souhaitez investir dans les cryptomonnaies, n'oubliez pas que c'est une activité très risqué et que le risque de perte de tout ou partie du capital investi est très élevé. Ne misez que des sommes dont vous n'avez pas besoin.


Ce contenu a été conçu et proposé par Brisbane Services.
La rédaction de ideal-investisseur.fr n'a pas participé à la réalisation de cet article.



Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !



S'abonner à la newsletter