ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Bien préparer son investissement immobilier

| Publié le 02-08-2019 15:43 | Mise à jour le 02-08-2019 15:54
Bien préparer son investissement immobilier
Crédit photo : (c)Pixabay  

L'investissement locatif attire toujours autant les Français. Si la rentrée est traditionnellement la période de l'année durant laquelle les particuliers investissent le plus dans l'immobilier, l'été est propice à la découverte des dispositifs disponibles.

Les Français plus que jamais séduits par la pierre

Selon un récent sondage de l'IFOP pour la FNAIM, l'opinion des Français concernant l'immobilier reste très favorable. Le niveau global des transactions immobilières devrait d'ailleurs atteindre des records cette année, certains observateurs pronostiquant plus d'un million de ventes pour 2019.

En parallèle, les prix continuent de monter dans la plupart des régions de France. Mais même si le rythme de cette hausse ralentit, les professionnels n'envisagent pas de retournement dans les mois à venir. La demande reste solide, notamment en matière d'investissement immobilier. D'après Century 21, celui-ci représenterait environ un tiers des transactions.

Avec des taux de crédit au plus bas (un peu plus de 1% sur 20 ans) et des incertitudes concernant le financement des retraites, jamais la pierre n'a aussi bien porté son surnom de « valeur refuge ». L'immobilier reste en effet l'un des moyens les plus sûrs pour constituer un revenu complémentaire.

A lire également : Les taux des crédits immobiliers devraient encore baisser

Investir dans l'immobilier neuf avec la loi Pinel

La loi Pinel tient une bonne place parmi les dispositifs appréciés des Français. Celle-ci permet d'investir dans un logement neuf en bénéficiant d'une réduction d'impôt pouvant aller jusqu'à 21% du prix du bien étalée sur 6 à 12 ans. En contrepartie, le propriétaire s'engage à le louer durant toute cette période à un loyer plafonné. Les revenus du locataire doivent également respecter un plafond de ressources.

Attention, tous les logements neufs ne sont pas éligibles. Ceux-ci doivent être situés dans une zone dite « tendue », c'est-à-dire dans laquelle un manque de logements a été observé. Ces zones sont définies par l'État. Toutefois, vous pouvez retenir que la plupart des grandes villes sont éligibles au dispositif, comme une grande partie de l'Ile de France. En cas de doute, les promoteurs pourront vous orienter vers les logements compatibles au sein de leur catalogue.

A lire sur le même thème : Dans quoi investir ?

Acheter et rénover grâce à la loi Denormandie

L'immobilier ancien à rénover peut également offrir des avantages fiscaux, notamment grâce à la loi Denormandie. Dernière-née des lois de défiscalisation immobilière, elle permet comme la loi Pinel de bénéficier d'une réduction d'impôt sur le revenu pouvant aller jusqu'à 21% du prix de revient de l'opération, en contrepartie d'une mise en location pendant 6 à 12 ans.

Pour en bénéficier, le futur propriétaire devra respecter plusieurs conditions. D'une part, acheter un logement dans l'une des communes éligibles (un peu plus de 200 actuellement). Attention, celles-ci sont différentes des zones de la loi Pinel : il s'agit en effet de villes moyennes que l'État souhaite redynamiser. Par ailleurs, le coût des travaux de rénovation devra représenter au minimum 25% du coût total de l'opération.

A lire également : Investissement locatif : Facil Habitat, le nouveau site d'information des propriétaires

L'immobilier offre bien d'autres possibilités

A côté de l'investissement locatif « traditionnel » (acheter un logement existant et le mettre directement en location), d'autres dispositifs plus exceptionnels existent. On peut par exemple citer le déficit foncier, une disposition fiscale qui permet de retrancher de ses revenus fonciers les coût des travaux effectués dans un logement locatif, ou l'achat d'un meublé qui peut procurer d'autres avantages fiscaux.

Dans tous les cas, il est important pour les particuliers de sélectionner de façon rationnelle le logement dans lequel ils vont investir. Privilégier une zone où la demande locative existe (centre-ville, proximité des commerces, transports ou accès routiers) et les agencements fonctionnels.

Article noté  4.7/5 (6 avis) -
 
Réagir et laisser un commentaire


Soyez le premier à donner votre avis ou poser vos questions


*
*
(votre mail ne sera pas publié)

Cochez si vous souhaitez être averti(e) par mail lors de nouveaux commentaires
Oui, j'accepte les conditions d'utilisation du site