Disponible sur Google Play
Download on the App Store 
ideal investisseur
ideal investisseur
Annonce




🏠 Accueil   ➤    Placements & épargne


Financement participatif : Lendosphère lance un projet de reforestation du Mont Kei en Ouganda



Le projet a pour objectif de replanter, restaurer et conserver environ 38.000 hectares de forêts. La campagne de crowdfunding vise une levée de fonds de 1,75 million d'euros et vise un rendement annuel de 8,75% pour les investisseurs grâce à l'émission d'obligations.


Temps de lecture : 2 minute(s) - | Mis à jour le 08-03-2024 10:40 | Publié le 08-03-2024 10:39  Photo : Hummingbirds, Lendosphere  
Financement participatif : Lendosphère lance un projet de reforestation du Mont Kei en Ouganda

Un projet de captation de carbone

D'après un rapport du Fonds monétaire international (FMI), l'Ouganda a perdu près d'un tiers de sa forêt en 20 ans (soit environ 1 million d'hectares) notamment du fait de la déforestation massive. Avec pour conséquences une aggravation des conditions climatiques et des dégâts lors des intempéries. Sur place, des projets de reforestation voient le jour pour tenter de freiner la réduction de la surface forestière. L'un d'entre eux est soutenu par la plateforme de financement participatif Lendosphere, spécialisée sur les sujets de développement durable.

Initié par Hummingbirds, une entreprise à mission, le projet Mount Kei Reforestation est situé au sein de l'une des réserves forestières nationales d'Ouganda. Il vise à y planter, restaurer et conserver 38 000 hectares de forêt. Dans le détail, l'ambition est de planter des tecks sur 18 000 hectares, avec une gestion durable visant l'obtention de certifications environnementales telles que le Voluntary Carbon Standard, le Climate Community Biodiversity Standard et le FSC. Les 20 000 hectares restants sont dédiés à la restauration de la réserve, avec un focus sur la réintroduction d'espèces indigènes pour renforcer la biodiversité locale.

Avec ce projet, Hummingbirds souhaite atteindre une diminution de 3,2 millions de tonnes de CO2 dans l'atmosphère sur un horizon de 48 ans.

Créé en 2022, Hummingbirds a pour actionnaires principaux Voyages Privés, spécialiste de l'écotourisme, et Time to Act Capital, société dédiée à l’investissement dans la transition énergétique.

Annonce
Assurance Vie

Une création de valeur sur la vente de crédits bas carbone

Au-delà de l'aspect écologique, le projet comporte également une dimension économique : Hummingbirds anticipe ainsi la création de revenus par la commercialisation du bois, mais aussi grâce à la vente des crédits carbone.

Les crédits bas carbone, ou crédits carbone, sont un mécanisme de marché destiné à inciter les entreprises à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De manière plus concrète, ils fonctionnent en permettant aux sociétés et aux pays de compenser leurs propres émissions en investissant dans des projets écologiques qui réduisent ou séquestrent le carbone, tels que la reforestation ou le développement de technologies propres. Les crédits bas carbone peuvent être échangés sur des marchés réglementés ou volontaires, offrant ainsi une flexibilité aux acteurs économiques souhaitant atteindre leurs objectifs de durabilité ou répondre aux attentes sociétales.

Cette dimension commerciale est censée permettre à Hummingbirs de dégager, à terme, des fonds suffisants pour rémunérer les investisseurs selon un schéma obligataire.

Selon Hummingbirds, le projet devrait permettre la création d'emplois locaux via une activité de production de bois d'œuvre certifiée. Un programme d'accompagnement des agriculteurs est aussi prévu pour améliorer les rendements et encourager l'adoption de pratiques agricoles régénératrices.



Investissement sous forme d'obligations à échéance 3 ans


Ce projet de financement participatif est conçu pour soutenir la deuxième phase du projet Mount Kei Reforestation, avec l'objectif d'élargir les efforts de plantation déjà initiés par le groupe Hummingbirds. Les investisseurs auront l'opportunité de prêter des fonds à la société HB AssetCo Mount Kei dans le cadre d'une émission d'obligations. L'entité est indirectement détenue par Hummingbirds, et financera à son tour la société locale Equatoria Forestry Company Ltd via des obligations convertibles.

Le financement vise à couvrir un investissement de 3 millions d'euros pour développer les plantations entre 2024 et 2025, avec un premier apport de 1,75 million d'euros financé par cette collecte participative. Une troisième phase de consolidation demandera un investissement significatif de 60 millions d'euros, financés par des investisseurs externes.

En cas de succès, les contributeurs à cette opération bénéficieront de paiements d'intérêts annuels au taux prévisionnel objectif de 8,75% et d'un remboursement à l'échéance en janvier 2027, avec une perspective de rachat par des investisseurs spécialisés en gestion d'actifs naturels. Naturellement, le projet comporte plusieurs risques, notamment l'illiquidité et les défis opérationnels, qui pourraient réduire les rendements attendus ou même entraîner une perte totale ou partielle de l'investissement initial, ainsi que le risque de ne pas percevoir les intérêts prévus.

Les investisseurs intéressés par ce projet peuvent participer à la campagne de financement via la plateforme Lendosphere jusqu'au 11 avril.

Comme nous l'écrivions récemment, Lendosphère est l'une des plateformes de crowdfunding qui a connu un véritable boom l'année dernière, dans un contexte plus global de recul du financement participatif.






La rédaction vous suggère :

-> Novaxia reprend Masteos à la barre du tribunal pour 1 million d'euros

-> Bitpanda et LeadBlock lancent un fonds pour soutenir les start-ups du secteur des actifs numériques

-> Assurance-vie : les épargnants sont de retour


Annonce Trading

Votre avis, vos débats, vos questions

* Information obligatoire
10000

Commentaires (1)

C'est bien beau tout ça mais ils pensent que les gens vont mettre 1,75 million d'euros pour des arbres à l'autre bout du monde ? C'est sûr, il faut sauver la planète et tout mais quand même... Il pourrait pas plutôt le faire le gouvernement Ougandais ce projet ? Au passage, ça veut dire quoi vente de crédits bas carbone ? Enfin, j'ai peut-être rien compris à leur truc, moi je voulais juste savoir où investir mes petites économies...