ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Startup & PME

Success Story : Back Market, la révolution du reconditionné



Spécialiste des appareils électroniques de seconde main, Back Market fonde son succès sur l'essor de l'économie circulaire. Début 2022, elle est devenue la 24ème licorne française, valorisée 5,1 milliards d'euros.

Temps de lecture : 3 minute(s) - | Mis à jour le 02-03-2022 13:14 | Publié le 02-03-2022 12:54
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

Revendre des appareils électroniques de seconde main

Créé en août 2014, Back Market est une entreprise née de la volonté de favoriser l'accès aux produits électroniques reconditionnés. Le but était de mettre fin à l'obsolescence programmée en donnant une nouvelle vie à des appareils dont certaines personnes souhaitent se séparer bien qu'ils fonctionnent toujours.

L'idée a germé dans l'esprit de Thibaud Hug de Larauze, l'actuel PDG de l'entreprise. Pour le jeune entrepreneur, alors employé de la maketplace Neteven, les produits high-tech de deuxième main n'étaient pas valorisés et les rares sites d'appareils d'occasion ne fournissaient pas assez de garanties. Il en a alors déduit que le marché du reconditionné avait du potentiel, les consommateurs n'exigeant pas forcément des appareils neufs.

Thibaud Hug de Larauze a alors débuté une en collaboration avec deux autres entrepreneurs, Quentin Le Brouster et Vianney Vaute, pour créer Back Market. La plateforme, lancée fin 2014, s'est d'abord concentrée sur la commercialisation de smartphones reconditionnés. Le principe était de récupérer des téléphones d'occasion auprès des spécialistes, des marques et des grandes surfaces, afin de les proposer aux usagers de la plateforme. La condition imposée par la future licorne était d'assurer eux-mêmes la remise en état des appareils.

Beaucoup d'entreprises et de marques ont rapidement rejoint le projet. La plateforme propose aujourd'hui un large éventail d'appareils électroniques de seconde main remis en état, dont du matériel informatique, des appareils électroménagers, des consoles de jeux, des télévisions...

>> A LIRE : Créer une entreprise sans argent ni relations, c'est possible !


Etoro pas de commissions


Une croissance à 3 chiffres chaque année !

Depuis sa création, le modèle économique de Back Market s'est largement étoffé. Très vite, la société a enregistré des chiffres d'affaires non négligeables, ce qui a attiré de nouveaux investisseurs.

Partant de 3 millions d'euros de chiffre d'affaires dès l'année de sa création, elle a affiché 30 millions d'euros l'année suivante. En 3 ans, elle a atteint 96 millions d'euros, pour bondir 230 millions d'euros de CA en 2018. Le service a connu un nouveau regain de croissance en 2020 avec les confinements : le nombre de commandes sur le site a alors doublé. "Chez Back Market nous sommes sur une croissance globale à trois chiffres chaque année", a récemment expliqué son PDG Thibaud Hug de Larauze dans un communiqué.

Aujourd'hui, la société se présente comme le "supermarché du reconditionné" où il est possible de trouver toutes sortes de produits électroniques. Les Internautes peuvent évidemment acheter, mais aussi revendre leurs appareils personnels ou des flottes d'entreprises.

La société compte plus de 650 salariés, répartis entre Paris, Bordeaux, New York et Berlin, et prévoit 400 nouveaux recrutements pour 2022. Elle est présente dans 16 pays, dont la France, l'Allemagne, la Grance-Bretagne, les Etats-Unis et le Japon et vise clairement à devenir un champion français à l'export.

>> A LIRE : Comment acheter des NFT ? Voici 9 des principales plateformes


Back Market : une série de levées de fonds fructueuses

Ce qui fait le succès de Back Market, c'est avant tout la réponse à une demande dans un marché naissant. La capacité à être là au bon moment, en somme. Les prises de conscience successive des consommateurs au sujet de l'obsolescence programmée, de la nécessiter d'adopter un mode de vie plus sobre et l'essor du développement durable ont largement favorisé l'émergence du concept. Au-delà des préoccupations écologiques, l'érosion du pouvoir d'achat est aussi un des facteurs clés de la croissance.

Au début de l'aventure, Thibaud Hug de Larauze ne se doutait probablement pas que son entreprise deviendrait la plus grande place de marché du reconditionné en quelques années. Car même avec une bonne idée, il faut trouver de l'argent pour réussir. Les débuts de l'entreprise ont donc été financés par le père de l'entrepreneur et deux autres business angels. Par la suite, la croissance fulgurante de l'activité a permis à la société d'aller chercher de l'argent frais auprès d'investisseurs institutionnels.

Back Market a ainsi réussi une série de levées de fonds en quelques années. 48 millions d'euros en 2018 puis 110 millions en 2020. Mi-2021, la structure a encore collecté 276 millions d'euros et a dépassé la valorisation d'un milliard d'euros, ce qui lui a permis d'entrer dans le cercle très fermé des "licornes françaises".

Début 2022, Back Market a achevé une nouvelle levée géante de 450 millions d'euros auprès des fonds d'investissement Sprints Capital, Eurazeo, Aglaé Ventures, General Atlantic et Generation Investment Management, atteignant une valorisation incroyable de 5,1 milliards d'euros après seulement 7 ans d'existance. La société fait aujourd'hui partie des 36 startups sélectionnées cette année au French Tech Next40/120. Un probable nouveau pas vers une prochaine introduction en bourse ?

>> A LIRE : Recrutement : 2022, année exceptionnelle pour les cadres

etoro-stocks

>> A LIRE : Assurance perte d'emploi entrepreneur : quelle protection sociale pour le dirigeant ?





Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis, de partager un commentaire ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




E-toro