ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    vigilance

Top 5 des arnaques sur Internet : ne cliquez pas n'importe où !

Internet fourmille d'arnaques en tout genre. Mais les escroqueries les plus redoutables sont celles qui viennent piéger les Internautes dans leur quotidien, en se faisant passer pour leur banque, les impôts, ou l'amour de leur vie. L'objectif est toujours le même : soutirer de l'argent ou des documents personnels comme des pièces d'identité.

Temps de lecture : 4 minute(s) - Par | Publié le 09-09-2021 10:09, Mis à jour le 09-09-2021 10:26
Photo : Pixabay  

Partager

1. Le faux site Internet de la banque

C'est l'une des arnaques les plus courantes : un internaute reçoit un mail en provenance d'une grande banque. Le message indique qu'une somme doit lui être remboursée ou que son compte a été piraté. Il invite à cliquer rapidement sur un lien afin de se connecter sur le site de l'établissement.

Ce lien mène vers un site dont l'aspect correspond tout à fait à celui de la banque officielle. Mais lorsque l'internaute entre son identifiant et son mot de passe, rien ne fonctionne. Et pour cause ! Il s'agit en réalité d'un site développé par un escroc dans le but de subtiliser les identifiants de connexion. En entrant ses codes, la victime ne se rend pas compte qu'ils ont été récupéré très simplement par les fraudeurs. Ils peuvent alors les revendre sur le Dark Web, ou les utiliser pour leur propre compte un peu plus tard.

Cette stratégie, appelée « phishing » ou « hameçonnage », n'est pas forcément découverte tout de suite. Mais certains signaux peuvent contribuer à éviter de se faire piéger :
- Les banques n'envoient jamais de lien de connexion par mail à leurs clients,
- Certains e-mails peuvent comporter des fautes d'orthographe ou des logos qui paraissent déformés,
- Le message indique que l'internaute doit cliquer « rapidement »
- En passant sa souris au-dessus du lien (sans cliquer), la réelle adresse du site de destination peut apparaître en bas à gauche de l'écran. Celle-ci n'aura rien à voir avec le site officiel de la banque.

Dans le doute, il ne faut pas hésiter à contacter son établissement bancaire pour lui demander s'il est bien à l'origine du message.

>> A LIRE : Les arnaques à la location étudiante explosent



2. Le faux site des impôts

L'arnaque au faux site des impôts est un dérivé de la précédente. Cette fois, l'internaute reçoit un mail qui lui semble provenir du fisc, lui indiquant que le trésor public doit lui rembourser une somme.

La stratégie est ensuite la même pour l'arnaque aux sites bancaires : l'internaute atterrit sur un site frauduleux qui reprend trait pour trait les codes du site officiel. Il est invité à entrer ses données personnelles, qui seront ensuite utilisées à des fins frauduleuses. Parfois, l'Internaute se voit demandé de procéder à un paiement pour pouvoir percevoir ensuite les fonds. Il ne reverra alors jamais cette somme, en plus de se faire potentiellement pirater ses codes de carte bancaire.

>> A LIRE : Immobilier : le top des villes les plus rentables de la rentrée


3. Les investissements « très rentables et non risqués »

Ces escroqueries sont conçues pour attirer les épargnants et leur soutirer des sommes importantes, en leur faisant croire qu'ils investissent. Le message peut être reçu par mail, par téléphone ou par courrier. Certains sont même diffusés dans des publicités sur Internet.

Le message invite à investir dans un produit présenté comme « très rentable » et « non risqué ». Ces arnaques à l'investissement peuvent concerner du vin, du whisky, des cryptomonnaies, des produits financiers ou d'autres placements (panneaux solaires, immobilier...). L'offre de rendement est très alléchante. Le placement est parfois présenté comme « secret », et l'investissement n'est possible que dans un laps de temps « limité ».

Dans le meilleur des cas, les épargnants effectuent un placement hasardeux dans un produit qui ne respecte pas les lois en vigueur. La publicité financière est réglementée : toute argumentation commerciale qui consiste à présenter un rendement doit aussi indiquer les risques. Mais le plus souvent, ils ont en réalité fait un virement à un escroc et ne reverront jamais un centime.

Certains signaux permettent de repérer ces arnaques :
- Les techniques de vente agressives,
- Une promesse de rentabilité rapide et/ou sans risque,
- Une certaine pression pour investir immédiatement.

Dans le doute, il est possible de consulter le site Internet de l'Autorité des Marchés Financiers ou de contacter ses services pour vérifier si le placement est autorisé.

>> A LIRE : Notaire : un rôle central dans le droit de la famille et du patrimoine


4. L'escroquerie amoureuse

Les victimes de ces arnaques sont souvent piégées sur des sites de rencontre, des applications, des forums de discussion ou des réseaux sociaux. L'escroc se présente sous une fausse identité avec une photo volée. Son profil, complètement usurpé, semble banal ou attendrissant. L'individu insiste sur son sérieux et peut parfois paraître « fleur bleue ».

Ici, l'objectif de l'escroc est de jouer avec les sentiments de la personne piégée afin de lui soutirer de l'argent. Pour cela, il va par exemple prétendre avoir un problème qui nécessite que la victime lui envoie une somme (parent malade, difficulté financière...). Il peut aussi, dans un prétendu jeu de séduction, lui demander d'envoyer des photos intimes, dont il se servira plus tard pour faire un chantage afin d'obtenir de l'argent.

Certains signes peuvent alerter :
- les messages sont souvent écrits dans un Français approximatif,
- la personne démontre rapidement des sentiments débordants ou demande rapidement des photos,
- elle a toujours une excuse pour éviter la rencontre,
- son problème nécessite une somme d'argent pour être résolu.

En cas de doute, l'internaute peut par exemple rechercher sur Internet si la photo de profil de son correspondant a déjà été utilisée quelque part.

>> A LIRE : Immobilier locatif : quels travaux pour défiscaliser ?


5. Le gain à la loterie

Là encore, l'escroquerie commence par mail. L'internaute reçoit un message lui indiquant qu'il a gagné une somme d'argent à une loterie. Évidemment, il s'agit d'un énorme gain.
L'objectif de l'escroc consiste à récupérer de l'argent ou des données personnelles. Pour cela, la victime va être invitée à envoyer des informations sur sa propre identité. L'excuse invoquée est que l'organisme puisse procéder à des vérifications. Cette procédure engendre de prétendus frais qui nécessitent que l'internaute envoie de l'argent. Il ne pourra évidemment jamais récupérer cette somme et ses codes de carte bancaire peuvent être subtilisés par la même occasion.

Ces arnaques sont repérables en étant attentif aux signaux suivants :
- La loterie est inconnue,
- Elle est basée dans un pays étranger,
- Le gain est complètement inattendu, la victime de s'étant jamais inscrite nulle part.



Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager

A propos de l'auteur
Hélène Rossi est rédactrice spécialiste des finances personnelles, de l'assurance et l'économie.



Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !