ideal investisseur

Le magazine qui donne du sens à votre argent

twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves twitter @idealinves
ideal-investisseur.fr
Menu ideal-investisseur.fr

Inflation : 8 solutions pour payer moins cher



Certains actes simples permettent de faire des économies intéressantes en cette période d'inflation. L'inflation galopante de ces dernières semaines pousse un nombre croissant de consommateurs à chercher des solutions pour faire baisser leurs factures. Avec des prix en augmentation de 5,2% en mai 2022 selon l'INSEE, la chasse aux bonnes affaires et autres promotions devient un sujet d'intérêt important.
Que ce soit pour régler ses courses au supermarché ou acheter un bien d'équipement comme un téléphone portable ou un ordinateur, voici quelques solutions pour obtenir les meilleurs prix ou payer moins cher en dehors des périodes de soldes.

Temps de lecture : 6 minute(s) - | Mis à jour le 09-06-2022 09:32 | Publié le 09-06-2022 09:02
Photo : Shutterstock  

Vous lisez cet article sur
logo ideal investisseur

1. Utiliser les coupons de réduction et les procédures « satisfait ou remboursé »

Annonce

Un des leviers les plus anciens pour réduire ses dépenses est l'utilisation de coupons de réduction à la caisse des supermarchés ou de diverses enseignes. Les marques de consommation courante ont en effet une démarche marketing traditionnelle de promotion. En cassant certains prix, leur objectif est de faire venir de nouveaux clients, faire découvrir un nouveau produit ou déstocker certains invendus.

Au supermarché, les réductions sont souvent signalées grâce à de petites étiquettes rouges collées sur les packagings. Parfois, il s'agit d'une réduction de quelques centimes directement en caisse. Dans d'autres cas, ce sont des points à collecter pour obtenir une ristourne sur un prochain achat.

Les coupons de réduction peuvent aussi se trouver directement dans les catalogues des supermarchés qui sont distribués dans les boîtes aux lettres, ou parfois au dos des tickets de caisse. Reste que trouver une offre qui corresponde aux besoins nécessite du temps pour trouver les coupons et trier ceux qui relèvent d'une réduction suffisamment intéressante.

Dans d'autres situations, un remboursement pourra être obtenu sur demande, parfois dans le cadre d'une offre « satisfait ou remboursé ». Dans ce cas, ne négligez pas les détails pour bénéficier de l'offre, car toute demande incomplète peut être refusée. Il peut s'agir de conserver le code-barres du produit, fournir le ticket de caisse etc...

>> A LIRE : Soldes 2022 : les dates pour trouver la bonne affaire



2. Chasser les « codes promo » sur Internet

Pour les achats en ligne, les coupons de réduction prennent la forme de codes promotionnels, ou « codes promo ». Les offres sont très variables en fonction du site, du produit, de la saisonnalité... De la gratuité des frais de port à la réduction du prix, l'utilisation de ces codes peut faire baisser la facture de façon substantielle : la ristourne va de quelques euros à parfois 30% voire 50% sur un article ou une catégorie de produits.

Pour en bénéficier, il faut évidemment qu'une offre promotionnelle soit en vigueur. Dans ce cas, vous pourrez récupérer un code à insérer avant de passer au paiement. La plupart du temps, il s'agit de recopier simplement une série de lettres ou de chiffres dans la case prévue à cet effet en dessous du montant à payer. Le montant global de la facture est alors aussitôt recalculé.

Certains sites spécialisés répertorient tous les rabais du moment. Il est ainsi possible de procéder à une recherche par thème en fonction de son besoin, ou en saisissant le nom du site dans la barre de recherche. Entrer directement le nom de la marque ou de l'enseigne suivi de « code promo » sur un moteur de recherche peut s'avérer également efficace.

Hélas, pour dénicher le bon code, il faut souvent s'armer de patience et de persévérance. Il arrive que ceux-ci ne fonctionnent pas, et que vous ayez besoin de tester plusieurs pour obtenir un rabais. Attention, car les coupons et codes promotionnels ont aussi une durée de vie limitée dans le temps et concernent rarement l'ensemble d'un site.

Sur les réseaux sociaux, les influenceurs proposent aussi régulièrement des codes promo pour les marques qu'ils mettent en avant, notamment de vêtements ou de cosmétiques. Mais si l'objectif est d'alléger votre budget, attention à ne pas tomber dans le piège de l'achat impulsif.

>> A LIRE : Rachat de crédit : le décompte de remboursement anticipé est-il payant ?

Le site codepromo.hostingpics.net met en avant les réductions du moment sur de nombreux produits et services.


3. Pour l'alimentation, pensez aux applications anti-gaspi

Le gaspillage alimentaire est une aberration économique et écologique. Las de voir des magasins jeter des produits trop proches de leur date de péremption, certains sites Internet mettent aujourd'hui en relation des enseignes qui vendent des paniers de produits invendus et des particuliers qui vont payer moins cher mais devront consommer le jour même ou le lendemain.

Les applications « Too Good To Go » et « Phenix » permettent de trouver des produits alimentaires frais proche de chez soi, avec une réduction de minimum 50%. Les consommateurs repartent ainsi avec des « paniers surprise ».
L'application « Zéro Gâchi » permet d'obtenir la liste des produits alimentaires en promotion dans les supermarchés alentour participants à l'opération.

>> A LIRE : Quel est l'intérêt d'avoir une carte bancaire virtuelle (e-carte bleue)?



4. Utiliser le Cash Back pour récupérer entre 1 et 5% du montant d'un achat

Le cash back est un système de promotion, mais contrairement aux codes promo qui ont pour effet de faire baisser la facture immédiatement, ce système consiste à restituer une partie du montant payé au consommateur. On peut approximativement comparer le cash back à un système de « rétrocommission », même si ce terme est un peu abusif.

Ces offres sont de plus en plus répandues sur Internet. Les produits de grandes consommations sont le plus souvent ciblés, mais le système est progressivement en train de s'élargir à d'autres offres (services...).

Le cash back fonctionne de manière légèrement différente des codes promos. Le consommateur détient une cagnotte en ligne sur un site de Cash Back partenaire de plusieurs enseignes. Lorsqu'il achète dans l'une d'elles, le commerçant va reverser une partie de la somme reçue sur cette cagnotte. Lorsque le montant collecté dépassera un certain seuil, souvent 10 euros, le consommateur pourra demander à la plateforme de cash back de recevoir son argent par un transfert vers son compte bancaire.



>> A LIRE : Paiement sans contact (ou NFC) : fonctionnement et plafonds


Piocher dans les « catalogues d'avantages »

Un autre moyen de faire des économies est de profiter des réductions offertes grâce à un service auquel le consommateur est déjà adhérent. La première source de réduction à aller consulter est le catalogue de votre comité d'entreprise, si vous avez la chance d'en bénéficier. Connus surtout pour les rabais sur les hôtels et séjours de vacances, les offres se sont étoffées ces dernières années à de nombreux autres achats. Certains CE sont partenaires de marques de grande consommation qui offrent aux adhérents des réductions de 1 à 10 voire 15% sur leurs achats.

Certains assureurs proposent également un catalogue de réductions à leurs clients. C'est notamment le cas des programmes « Macif Avantages » de la Macif, « Club Avantages » d'Axa ou « MAAF Privilèges » de la MAAF. Ces dispositifs permettent de disposer d'un panel de prix négociés auprès de différentes enseignes de grande consommation.

6. Acheter vos équipements en reconditionné ou faites-les réparer

Les produits technologiques entourent notre quotidien. En quelques années, le budget des ménages a littéralement explosé sur ce poste de dépense : télévision, ordinateur, smartphones, tablettes, casques...

Pour les acheter à prix raisonnable, les consommateurs peuvent aujourd'hui se tourner vers le « reconditionné », c'est-à-dire l'achat d'occasion d'appareils remis à neuf. Un geste qui a un impact sur le porte-monnaie et sur l'environnement. Selon le site Back Market, avec l'achat « d'un smartphone reconditionné plutôt qu'un neuf, vous divisez par 11 son empreinte carbone ».

Il y a encore quelques années, faire réparer un appareil ou de l'électroménager était souvent plus coûteux qu'un nouvel achat. Avec l'interdiction de l'obsolescence programmée et l'augmentation des prix, la réparation revient désormais sur le devant de la scène.

L'enseigne Murfy propose par exemple de réparer l'électroménager défectueux à domicile. Les sites Spareka et Ifixit mettent à disposition des tutoriels en ligne pour réparer soi-même ses appareils. Enfin, certaines enseignes d'électroménager, notamment Darty, ont un service après-vente qui s'avère assez efficace. En outre, il ne faut pas oublier que les appareils électroniques achetés neufs ont une garantie légale de conformité minimale de 2 ans !

De même, la plupart des assureurs en multirisque habitation peuvent prendre en charge la réparation de l'électroménager. Reportez-vous à votre contrat ou appeler votre service client pour connaître les conditions qui s'appliquent à votre situation.

7. Pour les déplacements : covoiturage ou indemnités de frais kilométriques

La hausse des prix du carburant se hisse en tête des causes de la baisse du pouvoir d'achat. Le covoiturage permet de réduire la facture en partageant les frais entre le propriétaire du véhicule et d'autres passagers.

Le site Blablacar s'est fait connaître grâce au covoiturage sur les longs trajets. Mais ce mode de déplacement est aussi utilisable sur de courtes distances, par exemple pour des trajets domicile-travail. Les Internautes peuvent par exemple se tourner vers le site coopératif et gratuit Mobicoop pour déposer leur annonce.

Les frais engendrés par les trajets domicile-travail peuvent aussi donner lieu à une réduction d'impôt dans certaines conditions, lorsque le contribuable opte pour la déduction des frais réels. Pour en savoir plus sur les indemnités kilométriques, consultez notre article dédié ici.

8. Les cartes de fidélités : à utiliser avec parcimonie

Parmi le panel des solutions destinées à alléger les budgets, les cartes de fidélité doivent être regardées avec attention. Leur système consiste à bénéficier d'une réduction dès que le cumul des achats dépasse un certain montant, par exemple 10% de réduction pour 100 euros d'achat.

Ce système peut toutefois s'avérer pervers, car il pousse à la consommation. Ce procédé marketing tend à inciter les particuliers à dépenser plus que ce dont ils ont réellement besoin. Il faut donc l'utiliser avec parcimonie.

Annonce


Partagez sur les réseaux sociaux !


merci magazine ideal investisseur


Envie de donner votre avis, de poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !




Corum