ideal investisseur
Le magazine qui décrypte l'économie et les placements


ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

Comparateurs ›
Assurance-vie ›
Caisse d‘Épargne

MILLEVIE ESSENTIELLE
Caisse d‘Épargne

Souscription minimum              100 €
Distribution fonds Euros  (2018)   1.30 %*
*Avant prélèvements sociaux et net de frais de gestion

✓ Fonds euros ✓ Unité de compte (UC)

✓ Gestion LIBRE

$row_offres['nom']


Avertissement : les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Si vous souhaitez souscrire, adressez-vous à Caisse d‘Épargne ou à un conseiller professionnel, et vérifiez toutes les caractéristiques du contrat, ainsi que l'adéquation à votre profil (ces renseignements ne sont pas exaustifs, sont à unique but informatif, et ne doivent pas être considérées comme un conseil).

L'essentiel


Note globale : ★ ★ ☆ ☆ ☆
Produit patrimonial noté 2/5 (1 avis - rédaction ideal-investisseur.fr)

- Multisupport
- Retraits possibles à tout moment : OUI
- Durée d'investissement conseillée : 8 ans

On aime...

- Un contrat accessible (à partir de 100 € de versement)

On aime moins...

- Un rendement du fonds en euros parmi les plus bas du marché
- Des frais d'entrée prohibitifs

Les risques

Les placements effectués en unités de compte ne sont pas garantis. Soumis à l'évolution des marchés financiers, ils exposent à un risque de perte en capital.



Présentation
MILLEVIE ESSENTIELLE
Millevie Essentielle est un contrat d'assurance-vie multisupport de la Caisse d'Épargne (Groupe BPCE). Accessible à partir de 500 € (ou 100 € si vous effectuez des versements programmés), il donne accès à un fonds en euros et à une quinzaine d'unités de compte, dont un OPCI.
Millevie souffre cependant de frais d'entrée élevés, que ne rattrape pas le rendement du fonds en euros. Par ailleurs le nombre limité d'unités de compte ne permet pas d'obtenir une diversification qui pourrait palier à ces points peu attirants.
Le contrat propose une gestion libre des unités de compte, et deux options intéressantes :
- la sécurisation des plus-values réalisées sur les unités de compte vers le fonds en euros
- la dynamisation des intérêts, qui permet d'investir automatiquement les intérêts du support en euros vers des supports financiers en unités de compte sélectionnés.


Ce contrat est distribué par Caisse d‘Épargne et assuré par BPCE Vie.



Garanties du contrat

Versement d'un capital en cas de vie ou en cas de décès.

finance Supports et rendement passé du fonds en Euros

MILLEVIE ESSENTIELLE propose :
- 1 fonds en Euros
- un choix de 15 unités de compte
- le contrat propose une sélection de un ou plusieurs sous-jacents investis dans l'immobilier







Investissement scpi Souscription



Souscription minimum: 100 €
Epargne programmée mini : 30 €



Pour investir dans MILLEVIE ESSENTIELLE, le ticket minimum est de 100 €.

Frais Frais


Frais maxi sur versement : 3.50%
Gestion du fonds euros : 0.70
Gestion des UC : 0.70



Les frais de versement sont de 3.50%.
Les frais de gestion annuels maximum de la société sont de 0.70 pour les fonds en Euros, et 0.70 pour les Unités de Compte.
Pour plus d'informations, vous pouvez lire le Document d'Informations Clés.
(Pour la plupart des assurance-vie, les frais d'entrée sont négociables avec votre conseiller).

investissement Fiscalité

Le cadre fiscal est commun à toutes les assurances-vie.
En cas de retrait avant 8 ans :
Pour les versements sur une assurance-vie effectués depuis le 27 septembre 2017, les gains sont imposés au prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 12,8%, ou, sur option, à l'impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux de 17.20%.

En cas de retrait après 8 ans :
Après l’application de l’abattement annuel (4.600 euros/9.200 euros), un prorata est calculé : les gains générés par les versements jusqu'à 150.000 euros pourront bénéficier du taux réduit de 7,5%. Le surplus sera imposé à 12,8%. L’option à l’IR est toujours possible. Les prélèvements sociaux (17,2%), non retenus au fil du temps, le sont lors du retrait.

En cas de décès :
Pour les primes versées avant 70 ans : exonération du conjoint ou du partenaire pacsé ; et jusqu’à 152.500 euros pour chaque autre ­bénéficiaire (taxe de 20% de 152.501 euros à 852.500 euros ; taxe de 31,25% au-delà).

Primes versées après 70 ans : exonération du conjoint ou du partenaire pacsé. Pour les autres bénéficiaires, les gains ne sont pas taxés et les primes suivent le barème fiscal des droits de succession après un abattement commun de 30.500 euros (sur les contrats ouverts depuis le 20 novembre 1991).



Recherchez une assurance-vie