ideal investisseur
Le magazine qui donne du sens à votre argent
ideal-investisseur.fr 
Menu ideal-investisseur.fr

🏠 Accueil   ➤    Vie pratique & Famille

Combien faut il pour arrêter de travailler et devenir rentier ?

Sur internet, les conseils pour devenir rentier prolifèrent. On ne compte plus les témoignages de blogueurs qui, chiffres à l'appui, expliquent comment ils sont devenus rentier avant 40 ans et avec un tout petit capital de départ. Peut-on vraiment croire tous ces témoignages ? Combien faut-il vraiment pour devenir rentier ?

Temps de lecture : 3 minute(s) - Par | Publié le 03-03-2021 09:01, Mis à jour le 03-03-2021 15:47
Photo : (c) Shutterstock  

Partager

A quoi penser avant de devenir rentier ?

Devenir rentier, c'est vivre de revenus autres que ceux procurés par un travail. Il peut s'agir de revenus issus de la location de biens immobiliers ou d'investissements financiers (dividendes). Le niveau des revenus nécessaires pour arrêter de travailler dépend du train de vie de chacun. Ainsi, voici les 2 principales choses auxquelles vous devez penser pour savoir si vous pouvez vivre de vos rentes, et à quelle échéance.

1/ De quelle somme avez-vous besoin pour vivre ?
Vous devez calculer la somme dont vous avez besoin aujourd'hui pour vivre comme vous l'entendez. Pour cela, regardez par exemple combien vous avez dépensé en moyenne par mois sur les 2 dernières années. Étudiez chaque dépense pour voir si ce poste sera majoré ou supprimé une fois rentier. Anticipez également l'évolution des prix et le quotidien que vous aurez une fois rentier. Pensez à prendre en compte les impôts et taxes, que vous devrez toujours selon vos placements financiers. Préférez une estimation à la hausse pour un calcul plus prudent.
Par exemple, vos dépenses liées à votre mutuelle vont sûrement augmenter, du fait de votre changement de statut (voir plus loin notre paragraphe consacré à la protection sociale). En revanche, vous devriez dépenser moins en frais de déplacement, sauf si bien sûr vous profitez de votre temps libre pour beaucoup voyager ou vous déplacer.

2/ Quel est l'état actuel de votre capital et quelle sera sa probable évolution ?
Faites-le point sur votre épargne et capital. Vous devez ensuite estimer son évolution année par année, en fonction des rendements prévus. Selon le type de placement dont vous disposez (immobilier, livrets d'épargne, PEA, assurance vie, etc.), une marge d'incertitude doit être prise en compte. Partez sur une estimation à la baisse afin de ne pas avoir de mauvaise surprise.

>> A LIRE : Trouver les meilleurs placements grâce à un bilan patrimonial



Combien faut-il prévoir pour les dépenses courantes ?

Il est très difficile de répondre à cette question car tout dépend de la situation familiale et du niveau de vie. Certaines personnes peuvent se contenter du RSA pour vivre (quelques centaines d'euros par mois), mais elles sont minoritaires, et ne sont souvent pas dans cette situation financière par choix.

A l'inverse, il est inconcevable pour certaines personnes de vivre avec moins de 5 000 euros nets et impôts déduits par mois. Tout cela va dépendre des habitudes de dépenses, du nombre de personnes au sein de la famille, des crédits en cours... Attention, car de plus les dépenses courantes sont susceptibles d'évoluer au cours de la vie. Par exemple, pour les couples dont les enfants sont amenés à poursuivre des études supérieures privées, les dépenses peuvent être multipliées par 2 ou 3 à cette période de la vie.

>> A LIRE : Maisons à Paris : ces rues privées hors marché


Qu'en est-il de la protection sociale du rentier ?

Lorsqu'une personne devient rentier, elle doit souvent souscrire à titre individuel à la sécurité sociale. La situation fait que le rentier n'a plus d'employeur qui cotise pour sa protection sociale. De plus, les rentiers disposant souvent d'un revenu fiscal de référence conséquent, ils ne peuvent pas se rattacher à la sécurité sociale d'une autre personne afin d'en devenir ayant-droit.

La somme dépensée pour la protection sociale est donc plus importante : environ 8 % par an du revenu fiscal de référence. Là encore, il faut anticiper une éventuelle évolution de la législation et majoration de ce taux.

>> A LIRE : L'assurance vie : un dispositif toujours efficace pour investir son épargne


Combien faut-il avoir de côté pour être rentier ?

Selon une enquête menée par le magazine économique Mieux vivre votre argent, voici quelques montants d'épargne dont on doit disposer pour devenir rentier selon différents scénarios de revenus nécessaires pour vivre.

Cas 1 : avec un besoin financier de 500 euros par mois pendant 30 ans
Pour pouvoir disposer de 500 euros nets par mois pendant 30 ans avec un contrat de capitalisation, il faudrait placer au moins 145.000 euros d'épargne. A supposer que le rendement annuel puisse atteindre 1,50% net par an. Là encore, les rendements ayant tendance à baisser, la somme de départ est un minimum.

Cas 2 : besoin de 1000 euros par mois pendant 30 ans
Dans ce cas il est nécessaire de placer 290.000 euros à 1,50%, ou 239.000 euros si le rendement de l'épargne atteint 3%.


Peut-on être rentier et vivre à l'étranger ?

Cela est possible mais nécessite d'étudier d'encore plus près la fiscalité et les systèmes de cotisation en cas de séjour permanent ou régulier à l'étranger.

Comment se passe la retraite d'un rentier ?

Tout dépend bien sûr de l'âge auquel le rentier a interrompu son activité professionnelle. La retraite est calculée en fonction du nombre de trimestres travaillés au cours de sa vie. Pour une activité professionnelle interrompue avant 40 ans et ayant duré moins de 20 ans, il est fort probable que la retraite touchée sera inférieure au minimum vieillesse.

Cela se calcule cependant au cas par cas tant les estimations sont différentes en fonction des emplois exercés et des salaires perçus.

Une fois de plus, il faut aussi prendre en compte que le système des retraites peut être amené à être modifié avant que le particulier dont il est question ait commencé à bénéficier de sa retraite.

Cet article vous a été utile ?

      
  Dîtes-nous en plus dans les commentaires !



Partager




Envie d'ajouter un commentaire ? De poser une question ?

* Information obligatoire
10000

Commentaires

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !